ATARI 2600 More Games More Fun | Retrogaming by Pixel-maniac.com
ATARI 2600 More Games More Fun
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager sur wa

ATARI 2600 More Games More Fun

L'industrie du Jeu-Vidéo doit beaucoup à ATARI, et particulièrement l'ATARI 2600, console de 2nde génération. Retour sur le meilleur et le pire de cette légende du rétrogaming.


ATARI 2600 More Games More Fun
Elle avait de la gueule la bête !
Elle avait de la gueule la bête !

La simple évocation de son nom suffit à faire monter des larmes aux yeux des vieux retro gamer que nous sommes. Impossible de dissocier ATARI des grandes heures de l'industrie du jeu vidéo, et même si la marque se fait discrète aujourd'hui elle n'a pas perdu de son aura magique, telle une madeleine de Proust lyophilisée qui ne demande qu'à s'hydrater pour vous enivrer de son parfum décadent.

Décadent ATARI le fut certainement, mais il est difficile de parler de l"ATARI 2600 sans se pencher sur l'histoire de cette marque pionnière, sur ses réussites comme ses nombreux échecs qui constituent un des tout premier chapitre de l'histoire du jeu vidéo moderne.

1972 - 1982 : l'âge d'or du jeu-vidéo

C'est en l'an de grâce 1972 qu'ATARI nait sous le soleil de Californie. Deux ingénieurs Nolan Brushnell et Ted Dabney fondent ATARI pour développer leur activité naissante mais florissante de conception et commercialisation de bornes d'arcade. Ils sont les premiers à comprendre le potentiel immense de ce nouveau loisir et vont avoir l'idée de commercialiser leurs bornes dans des cafés et des bars, où ils rencontrent une succès certain. La première borne est un flop: Space Computer reprend le principe de Space War! et n'arrive pas à convaincre. Le succès vient avec la borne légendaire, j'ai nommé Pong. Techniquement, Pong n'a pas été inventé par Atari, la paternité du concept revient à Ralph Baer, génial inventeur de la Brown Box qui deviendra la Magnavox en 1972. Pour autant, c'est bien le Pong d'Atari qui restera dans les annales comme la première borne d'arcade vraiment populaire.

Fort de ces premiers succès ils se lancent dans une série d'anthologie. Ainsi naissent les incontournables de l'époque, Breakout, Battlezone... Rappelons que nous sommes au milieu des années 70 et que Space Invaders n'a pas encore montré le bout de son nez.

C'est vers le milieu de la décennie qu'ATARI introduit Pong dans les 1ère consoles de salon. A l 'époque il s'agissait de console avec un seul jeu intégré et même si cela peu nous paraitre étrange aujourd'hui, c'était une véritable prouesse alors.

Mais Nolan, qui est toujours à la tête de la firme, rêve de développer une console avec des cartouches interchangeables, car les consommateurs vont finir pas se lasser des Pong-like qui inondent le marché.
Le 14 octobre 1977 sort au US l'ATARI 2600, avec son système de cartouche révolutionnaire... enfin pas tant que cela puisqu'un an auparavant (1976), la Fairchild Channel F revendique le titre de première console à cartouche de tous les temps, titre qui ne lui sera pas salutaire puisque qui se souvient de cette machine ?

Bref, voici notre superbe ATARI 2600 dans les rayons pour noël et le succès ne se fait pas attendre même s'il est timide au départ, lentement mais surement à mesure que son catalogue s'étoffe la console va connaitre le succès. Prévue pour ne durée qu'une année, elle va finir par s'imposer et devenir la console de référence de cette génération.

Elle va cartonner aux USA et en 1982 elle arrive enfin en France mais les ennuis ne vont pas tarder à s'abattre sur la firme car déjà les nombreux portages de jeux d'arcade qu'elle propose connaissent des revers de par leur piètre qualité. L'exemple le plus frappant est l'adaptation de Pac-Man qui est un désastre tellement la machine peine à reproduire le jeu (il ne faut pas oublier qu'elle était très peu puissante même pour l'époque).
C'est également cette année que sort la version all-black de la console appelé aussi "darth vader", présage de l'arrivée de temps plus obscur ?

Les jeux qui ont marqué la console :

Le catalogue pléthorique de l'ATARI 2600 contient quelques pépites, et voici mes préférés :

De gauche à droite : Space Invaders, Jungle Hunt, Pitfal! et Dig Dug


L'adaptation d'E.T. en jeu vidéo, le début de la fin pour ATARI ?

ATARI 2600 More Games More Fun
E.T. c'est le drame
E.T. c'est le drame

On a parlé de ces nombreuses production de qualité médiocre qui vont inonder le marché encore naissant du jeu vidéo et nuire à son image encore fragile. Le mouvement créé par le succès de l'ATARI 2600 créé un phénomène de saturation du marché car tous le monde se met à créer des jeux pour la console, sans rendre compte à ATARI. Mais comment en est-on arrivé là ?

Paradoxalement, les années passent et l'on voit sortir des jeux toujours plus aboutis. Les développeurs maison d'Atari, avant partir à la concurrence, vont accoucher de véritables chef d'œuvre au fur et à mesure qu'ils apprennent à dompter la bête.

Mais alors, certains développeurs d'ATARI estiment qu'ils ne sont pas assez récompensés pour leur travail. Atari refusent de leur payer des royalties pour leurs jeux et ils décident alors de quitter le navire pour fonder leur propre société de développement.

C'est ainsi que d'anciens employés de la marque fondent Activision en 1979, et se mettent à développer des jeux pour la console. Ainsi nait un des premiers éditeurs tiers de l'histoire. Il a quand même fallu une décision de justice pour en arriver la, et qui ne sera pas sans conséquence pour la suite...

D'autres salariés leur emboiteront le pas et des dizaines de sociétés seront créées dans les années qui suivront. Cette tendance aura rapidement des conséquences désastreuses pour l'industrie.

1982 : La chute.

L'adaptation par Atari du film à succès de Steven Spielberg, E.T. l'extraterrestre, sera la cartouche de trop qui fera s'écrouler l'édifice.

Conçu en à peine 5 semaines par un pauvre développeur qui aurait mieux faire de se casser une jambe plutôt que d'accepter le job, le jeu est un scandale. Inachevé, bourré de bug, injouable... produit à plusieurs millions d'exemplaires, il est rapidement catalogué comme l'un des pires jeux de l'histoire, même s'il paye beaucoup pour les autres.

A l'époque, les joueurs pouvaient rapporter le précieux aux revendeurs pour se faire rembourser s'ils n'étaient pas satisfaits de leur produit. ATARI se retrouve alors avec des millions de cartouches sur les bras. C'est le début d'un Krach sans précédent qui va voir se détourner du média des consommateurs américains échaudés par tant d'insuffisances. Les jeux sont alors bradés sur les étals et de nombreuses sociétés ne pourront supporter le choc.

En 1983 la crise du jeu vidéo (le fameux Krach) fait perdre des sommes colossales à ATARI.
Comme un malheur n'arrive pas seul, Nintendo va rafler la mise en arrivant avec sa NES peu de temps après sur les décombres d'un marché que l'on croyait définitivement mort. Apprenant des erreurs de son concurrent la firme de Kyoto va introduire un concept salvateur pour limiter le nombre de productions sur sa machine, le Seal of Quality. Ce que l'on sait moins c'est qu'ATARI refusera de commercialiser ladite console en déclinant le partenariat juteux proposé par big N, arguant qu'ils ne croient pas en la machine. Erreur fatale pour ATARI qui décidemment cumule les sorties de route en ce milieux des années 80.

1984-1992 : le sursaut d'orgueil !

Mais ATARI ne peut pas se laisser mourir ainsi ! En 1984, la firme sort un nouveau micro de la génération 16bits et va donner naissance à l'ATARI ST, un des meilleurs micro de cette décennie et qui mérite à lui tout seul un article.

Mais au fait que devient l'ATARI 2600 ? Elle continue son bonhomme de chemin et, malgré une technique largement dépassée, se vend encore. Après presque 10 ans d'existence, ATARI sort le modèle light de la console, l'ATARI 2600 Jr. Plus compacte et plus légère, elle se vend aussi bien moins cher que son aînée, mais elle ne connaitra cependant pas le même succès, la console étant déjà largement dépassée par rapport à ses concurrents.

En 1992, l'ATARI 2600 prend une retraite bien méritée après une carrière d'un longévité assez exceptionnelle (14 ans).

Mais ATARI ne s'avoue pas vaincu et ne peut pas se résigner à disparaitre du paysage vidéoludique alors que les japonais sont en train de gagner du terrain, Banzai!!!!!


De la Lynx à la Jaguar, le baroud d'honneur loupé de la marque

ATARI 2600 More Games More Fun
Adventure, le fameux jeu de Warren Robinett
Adventure, le fameux jeu de Warren Robinett

En 1989, ATARI pense réitérer son exploit avec la Lynx, 1er console portable avec un écran LCD couleur de l'histoire.

Malheureusement le succès n'est pas au rendez-vous et elle ne décollera jamais face à la Game Boy de Nintendo ni face à la Game Gear de SEGA, principalement à cause d'un manque criant de jeux. Pourtant elle était bien conçue. Fait remarquable, elle était également conçue pour les gauchers, il suffisait de tourner la console à 180° et 2 boutons supplémentaires étaient prévus en haut à gauche.

1995 : la rechute

L'échec de la Lynx n'est rien en comparaison de celui de la Jaguar en 1995. Elle sonne le glas d'ATARI en tant que constructeur de console et plus encore puisque la boite se trouver ruinée à cause des dépenses engagées pour son développement.
Rien dans cette console n'est bien conçue, des affreuses manettes à l'architecture mal fichue, en passant par le choix des cartouches comme support au moment où la PlayStation de Sony arrive. On aurait dit qu'ATARI cherchait volontairement à se faire harakiri et ce fut bien le cas (les japonais ont dû bien rire...).

La Lynx et surtout la Jaguar ont scellé le destin de la firme...

ATARI 2600 More Games More Fun

L'ATARI 2600 était une machine très populaire chez les développeurs du début des années 80. Son architecture et son interface brutes représentaient un vrai défi pour les programmeurs à l'époque ou une seule personne pouvait développer un jeu vidéo de A à Z.

Depuis l'échec de la Jaguar, la marque n'est plus que l'ombre d'elle même. Elle reste cependant comme un des pionniers de l'industrie, la 1ère console de salon à cartouche qui a su s'imposer dans les foyers.
Mais il ne suffit pas d'avoir été le premier un jour pour rester dans la course toujours.

Suggestion

Histoire de la FAMICOM

Aucune vidéo attachée à l'article: Créez une vidéo?

ATARI 2600 More Games More FunATARI 2600 More Games More Fun
ATARI 2600 More Games More FunATARI 2600 More Games More Fun

Portages et Autres versions

aucun portage chargé

Screenshots (1)

Toutes les images/vidéos proposées sont issues de captures réalisées en jeu par nos soins
nono
Auteur - nono -

Maître Jedi des requêtes SQL. Les jeux qui m'ont marqué:

  • Castlevania IV
  • Tomb Raider
  • FFVII
  • Diablo
  • Derrick : meurtre dans un parterre de fleurs

Publié le 20/04/2021 | Catégorie RetroSpective | Version Consoles

Dernière modif le 2022-04-12 23:28:31(Dernière modif il y a plus d'un mois par nono)
Vu 1327 fois - 24h :
- 7 derniers jours: 14 (-9)
- 30 derniers jours: 96
- 3 derniers mois: 208
- 1 an: 852
- année précédente : 476

-- Dans la catégorie: RetroSpective --

Histoire de la Playstation
Histoire de la Playstation
Histoire de la FAMICOM
Histoire de la FAMICOM
Génération 8bits
Génération 8bits
GAMEGEAR la vie en couleurs
GAMEGEAR la vie en couleurs
Histoire du JV - les années 80 (partie 2)
Histoire du JV - les années 80 (partie 2)
Histoire du JV - les années 80 (partie 1)
Histoire du JV - les années 80 (partie 1)
Histoire des Jeux Vidéo - de la Génèse aux Années 70
Histoire des Jeux Vidéo - de la Génèse aux Années 70
Intellivision-la television intelligente
Intellivision-la television intelligente
ColecoVision la console des 80s
ColecoVision la console des 80s
PC-Engine outsider des consoles
PC-Engine outsider des consoles

FAQ

ATARI 2600 More Games More Fun

Commentaires

Basic Syntax avec Markdown

visiteur
visiteur a écrit le 12/04/2022 à 15:51:48.

C'est dès 1979 la micro sur Atari...
a


répondre nono a réagi le 2022-04-12

C'est juste, l'histoire des micros Atari commence bien avant l'Atari St. Merci pour cette remarque pertinente.

Remo
Remo a écrit le 28/04/2021 à 20:51:20.

L'affiche du jeu sur ET, c'est collector!!!


répondre