Duke Nukem Forever | Retrogaming by Pixel-maniac.com
Duke Nukem Forever
Genre FPS
Support PC
Année 2011

Duke Nukem Forever
img_2.png
gal_10.png
gal_5.png
gal_6.png
img_3.png
gal_3.png
gal_1.png
gal_7.png
gal_2.png
gal_13.png
gal_14.png
img_1.png
gal_12.png
gal_4.png
gal_9.png
poster.jpg
gal_8.png
gal_11.png
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager sur wa

Duke Nukem Forever

Après 14 ans (!) d'attente, l'icone trash du politiquement incorrect fait une dernière apparition pour le meilleur et surtout pour le pire.


Duke Nukem Forever
L'immeuble du Duke est un immense musée à son image. Mais n'est ce pas en réalité sa place ? Dans un musée ?
L'immeuble du Duke est un immense musée à son image. Mais n'est ce pas en réalité sa place ? Dans un musée ?

Duke Nukem Forever, c'est d'abord l'histoire du plus grand Vaporware de tout les temps.

Mot valise mélangeant habilement logiciel et fumée, comme savent si bien le faire les anglosaxons, le vaporware est une élégante façon de nommer un jeu qui n'en finit plus de ne pas sortir, malgré les multiples annonces.

Annoncé en 1997 (début du développement par GT Interactive) soit 1 an après l'excellent Duke Nukem 3D développé par 3D Realms, le jeu sort "finalement" en 2011 (!!?), soit 14 ans après un développement chaotique durant lequel il passe par 4 studios différents.

Donc avant même de sortir, il fait déjà quasiment partie du monde du retrogaming! Autant dire qu'on a dépassé le stade de l'écran de fumée et même de la mauvaise blague.

Gros Calibre

Surnommé à l'époque Duke Nukem « Never », le jeu est déjà dépassé à sa sortie. A l'heure du néo-féminisme assumé, il se retrouve bien seul dans ses délires un poil sexiste et ne séduit plus qu'une poignée de poilus à la pensée disruptive... enfin de gros pervers quoi.

Mais ne riez pas, vous en faites peut-être partie. Connue pour son bon goût et sa modération, l'équipe de Pixel-Maniac nie toute implication dans cette affaire...


Duke Nukem, apôtre de la pensée disruptive ou gros pervers lubrique?

Duke Nukem Forever
Dans ta face "salope d'alien" (comme aurait dit le Duke)
Dans ta face "salope d'alien" (comme aurait dit le Duke)

L'introduction du jeu résume parfaitement le ton et l'esprit de l'ensemble du jeu. Avec des dialogues rappelant un bon veux film de boules des années 80 et des scènes à peine plus classes qu'un clip de RNB tourné avec Nikki Minage et Cardi B se léchant le minou, on est rapidement plongé dans ambiance.

Alors si vous le prenez au premier degré, passez votre chemin, ce jeu va heurter la sensibilité de votre âme pure et immaculée. Si vous pensez que DSK n'est pas un violeur mais un séducteur patenté, alors foncez, vous avez suffisamment d'humour et de second degré pour figurer dans le cœur de cible de l'outrage magnifique que nous offre sur un plateau les développeurs de Gearbox (dernier studio ayant astiqué le Duke).

Entre Punchlines rappelant les meilleurs épisodes des marseillais à Dubaï et blagues tirées du dernier spectacle de Jean-Marie Bigard Director's cut (que je salue au passage), chaque parole du Duke se savoure comme une bonne bière tiède. Et si l'envie de pisser vous prend, faites comme le Duke et appuyez sur le bouton gauche de votre souris pour vous soulager dans la bouche d'un alien (mort je précise).

Les premières minutes du jeu sont une succession de scènes de frime et de boule, au sens propre comme au figuré.

Après avoir terrassé le gros boss de fin du dernier jeu (Duke Nukem 3D), qui remonte déjà à très très loin, le Duke se retrouve en fait dans son salon devant son écran de télé. Et oui, il s'agissait en fait d'un jeu vidéo, dans le jeu vidéo (si vous me suivez).

Vous êtes alors saisi par une paire de jumelles (au sens propre) qui vous demandent si vous avez apprécié le jeu... Premier petit coup de canif dans le contrat du politiquement correct, on comprend que les personnages féminins vont, dans le meilleur des cas, servir de faire valoir au Duke dans la quête assoiffée de son "EEENORME" Ego. Les laisser muets, à l'instar du premier Duke 3D, eut été plus judicieux et aurait évité de se prendre une plainte du collectif féministe contre le viol...

Car oui si balancer des biftons à une prostitué muette était toléré en 1996, se faire éponger le poireau par de ravissantes jumelles est inacceptable en 2011 ! (mais où va le monde...)

La deuxième rencontre confirme cette première impression, on sent qu'il y a eu une réflexion profonde au sein de l'équipe en charge du scénario.

La suite de la balade dans l'appartement du Duke montre une succession de trophées, de photos, de bustes en or du Duke, témoignage de son glorieux passé et de son ego démesuré. Et d'ego, le Duke ne doit pas en manquer, il remplace d’ailleurs la traditionnelle jauge de vie. Pour récupérer de l'ego, il faut faire preuve d'absence de modestie, ou tout simplement aller pisser...

Rapidement, les choses dégénèrent. Après vous être fait draguer par tout ce qui a une paire de nibards, vous allez (enfin) passer à l'action et défourailler de l'alien à la pelle.


Dans le genre FPS moyen, Duke Nukem Forever est plutôt... moyen

Duke Nukem Forever
L'aventure est truffée de mini jeux: ici il s'agit de prendre le contrôle d'une voiture téléguidée pour récupérer une précieuse batterie...
L'aventure est truffée de mini jeux: ici il s'agit de prendre le contrôle d'une voiture téléguidée pour récupérer une précieuse batterie...

Sans surprise Duke Nukem Forever n'est pas le meilleur FPS de l'époque, ni le plus mauvais d'ailleurs, c'est juste un FPS assez médiocre, avec le côté obscène en plus. La hype est passée depuis longtemps, et, à part quelques fans inconditionnels, le jeu sera très fraîchement accueilli par les joueurs et la critique.

Techniquement, c'est bof. Au niveau du scénar, c'est bof. L'action est très bof et on se lasse vite des blagues graveleuses et du ton irrévérencieux du Duke. Dans les années 90, on aurait pu se laisser emporter par la poésie et faire une bataille d'étron dans les toilettes. Mais depuis, des jeux comme Halo, Call of Duty, Half life et autres Battlefield ont révolutionné le jeu de tir à la première personne. Car le FPS moderne, c'est sérieux putain!

Bref, ce jeu, qui n'est pas ouf, surfe clairement sur la nostalgie de notre bon vieux Duke et par la même occasion égratigne quelque peu le souvenir que nous avions de ses premières sorties.

Les quelques variations de gameplay (la conduite d'une voiture téléguidée, le combat contre le vaisseau mère alien à bord d'une batterie antiaérienne fixe ou des passages en vision nocturne) viennent un moment rompre la monotonie des combats. Même les nombreux mini-jeux comme les flippers ou les bornes d'arcade, disséminés ça et la, ne vous empêcheront pas de rapidement sombrer dans un ennui profond.

Si Duke Nukem 3D avez réussi à ringardiser le père des FPS, qui avait même donné son nom à tout un genre, Duke Nukem Forever range définitivement au placard ce bon vieux blondinet bodybuildé.

Duke Nukem Forever

Qu'on ne s'y trompe pas, les années de retards ne justifient pas à elles seules la déchéance de notre Duke dans son ultime apparition sur nos écrans.

La conception du jeu est hélas ratée, bâclée. Les développeurs passent à coté de leur cahier des charges, en un sens le public visé est trahi et les enjeux créatifs sont tout bonnement absents. D'une part on a envie de retrouver un Duke grossier, irrévérencieux et trash, de l'autre on souffre littéralement de subir les répliques et les blagues bas du front, répétitives et peu inspirées.

Le Duke sera t'il effacé de l'histoire ? Sera t'il la prochaine victime de la Cancel Culture? Est-il digne de figurer dans votre bibliothèque Steam (seule plateforme le proposant à la vente à l'heure actuelle) au côté de « Tell me Why »?

Que nous soyons pour ou contre, n'oubliez pas qu'il pourrait bien obtenir dans quelques années un statut d’œuvre culte...

Suggestion

Duke Nukem

Avis

On a aimé:
  • Les grosses blagues: sympa au début, lourdingue vers le milieu
  • Le musée du Duke
On a moins aimé:
  • Graphiquement pas terrible
  • Gameplay trop convenu
  • Triste fin pour le Duke, même si on espère le revoir un jour
Note 55/100

Vidéos

Duke Nukem Forever and Never | PC | 29/01/2022 | 16 vues | 0 com | 0 like |

Portages, Versions et Adaptations

aucun portage chargé

Screenshots

Toutes les images/vidéos proposées sont issues de captures réalisées en jeu par nos soins
nono
Auteur - nono -

Maître Jedi des requêtes SQL. Les jeux qui m'ont marqué:

  • Castlevania IV
  • Tomb Raider
  • FFVII
  • Diablo
  • Derrick : meurtre dans un parterre de fleurs

Publié le 02/01/2022 | Catégorie Test | Version PC

Dernière modif le 2022-01-21 23:56:52(Dernière modif il y a plus d'un mois par nono)
Vu 313 fois - 24h :
- 7 derniers jours: (-16)
- 30 derniers jours: 31
- 3 derniers mois: 99
- 1 an: 313
- année précédente :

-- Dans la catégorie: Test --

Zelda Ocarina of Time
Zelda Ocarina of Time
PARASOL STARS - The Story of Bubble Bobble III
PARASOL STARS - The Story of Bubble Bobble III
California Games
California Games
STREET FIGHTER II - The World Warrior
STREET FIGHTER II - The World Warrior
Mystic Quest
Mystic Quest
Black Tiger (Arcade CAPCOM)
Black Tiger (Arcade CAPCOM)
BAGMAN (Le Bagnard)
BAGMAN (Le Bagnard)
DONKEY KONG Junior
DONKEY KONG Junior
Monkey Magic (Arcade Nintendo)
Monkey Magic (Arcade Nintendo)
CHUCK ROCK (Amiga)
CHUCK ROCK (Amiga)
Maniac Mansion
Maniac Mansion
ALIEN vs PREDATOR (CAPCOM)
ALIEN vs PREDATOR (CAPCOM)
James Pond
James Pond
Batman Returns
Batman Returns
Castlevania Symphony of the Night
Castlevania Symphony of the Night
Super Mario Allstars
Super Mario Allstars
Outlaws
Outlaws
NIGHTS Into Dreams
NIGHTS Into Dreams
ActRaiser
ActRaiser
F ZERO X
F ZERO X
Super Mario Bros 2
Super Mario Bros 2
Alone in the Dark
Alone in the Dark
Super Mario Land 2 - 6 Golden Coins
Super Mario Land 2 - 6 Golden Coins
Speed Ball 2 Brutal Deluxe
Speed Ball 2 Brutal Deluxe
Xenon
Xenon
Gunstar Heroes
Gunstar Heroes
Banjo Kazooie
Banjo Kazooie
CADASH Action-RPG Arcade
CADASH Action-RPG Arcade
Super Mario Land
Super Mario Land
Final Fight
Final Fight
Micro Machines
Micro Machines
Tintin le temple du soleil
Tintin le temple du soleil
Earthworm Jim 2
Earthworm Jim 2
Adventures of Batman and Robin
Adventures of Batman and Robin
Super Mario Kart
Super Mario Kart
Target Renegade (Renegade 2)
Target Renegade (Renegade 2)
NARC (1988)
NARC (1988)
RICK DANGEROUS 2 et demi (CORE DESIGN)
RICK DANGEROUS 2 et demi (CORE DESIGN)
Super Metroid
Super Metroid
METAL SLUG X
METAL SLUG X
Golden Axe II
Golden Axe II
Prince of Persia
Prince of Persia
Lode Runner
Lode Runner
Robocop
Robocop
Dune II Battle for Arrakis
Dune II Battle for Arrakis
Duke Nukem
Duke Nukem
Terminator 2
Terminator 2
Donkey Kong Country
Donkey Kong Country
DUNE le jeu
DUNE le jeu
The Lost Vikings
The Lost Vikings
Resident Evil
Resident Evil
Super Ghouls n Ghosts
Super Ghouls n Ghosts
Super Mario World 2
Super Mario World 2
Dig Dug Arcade
Dig Dug Arcade
SONIC THE HEDGEHOG (1991) SEGA
SONIC THE HEDGEHOG (1991) SEGA
SHADOW DANCER (1989) SEGA
SHADOW DANCER (1989) SEGA
Lemmings (1991) PSYGNOSIS
Lemmings (1991) PSYGNOSIS
TOTAL RECALL (1990) OCEAN
TOTAL RECALL (1990) OCEAN
Ultima I-The First Age of Darkness
Ultima I-The First Age of Darkness
Mystery House
Mystery House
GOLDEN AXE (SEGA) 1991
GOLDEN AXE (SEGA) 1991
Les chevaliers de Baphomet
Les chevaliers de Baphomet
Baldurs Gate
Baldurs Gate
Microsoft Decathlon
Microsoft Decathlon
Desperado
Desperado
Beneath a Steel Sky
Beneath a Steel Sky
QUACKSHOT
QUACKSHOT
Tomb Raider
Tomb Raider
Half-Life
Half-Life
Manhattan 95
Manhattan 95
Tintin au Tibet
Tintin au Tibet
Flashback The quest for identity
Flashback The quest for identity
Earthworm Jim
Earthworm Jim
Batman return of the Joker
Batman return of the Joker
Spy Hunter Arcade (1983)
Spy Hunter Arcade (1983)
GG Shinobi II - The Silent Fury
GG Shinobi II - The Silent Fury
Batman Gameboy
Batman Gameboy
Gryzor
Gryzor
Super Star Wars
Super Star Wars
Bushido Blade jeu de combat en 3D sur PlayStation
Bushido Blade jeu de combat en 3D sur PlayStation
XENON II Megablast (1990) Image Works
XENON II Megablast (1990) Image Works
Lotus Esprit Turbo Challenge (1990) Gremlin
Lotus Esprit Turbo Challenge (1990) Gremlin
PROHIBITION (1987) Infogrames
PROHIBITION (1987) Infogrames
Rick Dangerous II
Rick Dangerous II
Les Goonies
Les Goonies
Diablo II
Diablo II
Mr Nutz (1993) Océan
Mr Nutz (1993) Océan
Rick Dangerous
Rick Dangerous
Diablo JDR-action épique
Diablo JDR-action épique
Super Castlevania IV
Super Castlevania IV
Les aventures de Moktar
Les aventures de Moktar
Rainbow Islands
Rainbow Islands
CONAN (1984) Datasoft
CONAN (1984) Datasoft
Teenage Mutant Ninja Turtles
Teenage Mutant Ninja Turtles
Another World
Another World
Castle of illusion Starring Mickey Mouse
Castle of illusion Starring Mickey Mouse
Le mystère XIII
Le mystère XIII
Mystic Defender
Mystic Defender
Toki le tarzan du jeu video
Toki le tarzan du jeu video
Bubsy (Accolade 1993)
Bubsy (Accolade 1993)
Wizards and Warriors X  Fortress of Fear
Wizards and Warriors X Fortress of Fear
PC KID - coup de boule au paléolithique
PC KID - coup de boule au paléolithique
Battletoads
Battletoads
GODS (1991) Renegade
GODS (1991) Renegade
Mad Dog McCree
Mad Dog McCree
Bubble Bobble
Bubble Bobble
Indiana Jones Greatest Adventures
Indiana Jones Greatest Adventures
Batman 1986 sur Amstrad CPC
Batman 1986 sur Amstrad CPC
Streets of rage hommage à SEGA
Streets of rage hommage à SEGA
I LOVE SKWEEK
I LOVE SKWEEK
Super Mario 64
Super Mario 64

FAQ / REF / CITATIONS

Le développement de Duke Nukem Forever a duré 14 ans. Débuté en 1997, soit un an après la sortie de Dukem Nukem 3D, il est achevé dans la douleur en 2011, après être passé par 4 studios différents.

Duke Nukem Forever

Commentaires

Basic Syntax avec Markdown