Indiana Jones Greatest Adventures | Retrogaming by Pixel-maniac.com

Test

Action/ Aventure

1994

Super NES

Indiana Jones Greatest Adventures
Genre Action/ Aventure
Support Super NES
Année 1994

Indiana Jones Greatest Adventures
gal_7.png
gal_4.png
img_2.png
gal_8.png
gal_9.png
gal_5.png
gal_3.png
img_3.png
gal_10.png
img_1.png
poster.jpg
gal_2.png
gal_6.png
gal_1.png
Partager sur Meta Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager sur wa
Test

Indiana Jones Greatest Adventures

Sa place est dans un musée!
Adaptation en jeu vidéo des trois film d'Indiana Jones par Lucasart pour la Super Nintendo en 1994

par Remo © 20 January 2021

Entre 1981 et 1989, en l’espace de 8 ans et trois longs métrages, Georges Lucas et Steven Spielberg ont probablement créé l’une des plus grosses franchises de toute l’histoire du cinéma avec Indiana Jones. Ce mélange d’action aventure, de mystères et d’archéologie, contient tous les ingrédients indispensables pour des superproductions à succès et donc de parfaites adaptations en jeu vidéo. Mais attention, dans les années 90, en pleine gloire des consoles 16 bits (SNES et Megadrive), les adaptations cinématographiques sont légions et pas forcément gage de qualité.

Indiana Jones Greatest Adventures
Des transitions super classe
Des transitions super classe

Des serpents, fallait que ce soit des serpents !


Indiana Jones Greatest Adventures
plus qu'à récupérer le fouet pour pouvoir progresser
plus qu'à récupérer le fouet pour pouvoir progresser

Fort heureusement, LucasArts et JVC (aidé ici par Factor 5) n’en sont pas à leur coup d’essai puisqu’ils ont déjà adapté sur SNES la trilogie Star Wars en 3 jeux de plateforme devenus mythique : Super Star Wars, Super Empire strikes back et Super Return of the jedi, aux graphismes flatteurs et à la difficulté relevée. La recette est simplissime mais fonctionne à merveille : en 2D, et scrolling horizontal, à travers des décors fidèles aux films dont ils sont issus, on parcourt des niveaux où plateforme et action font bon ménage en incarnant les héros de la saga. Pas de prise de tête ici, du shoot et de la progression par niveau qui retrace les péripéties que les héros traversent dans les films : identification maximum et donc fun à tous les étages ! C’est donc tout naturellement que la recette a été reprise en 1994 pour cet Indiana Jones’ Greatest Adventures sorti sur SNES et reprenant la totalité des 3 premiers films dans un seul jeu.


Je vous l’ai déjà dit !… Ne m’appelez plus Junior !


Indiana Jones Greatest Adventures
certains niveaux changent de point de vue : rafraîchissant
certains niveaux changent de point de vue : rafraîchissant

Graphiquement, le soft est un bonheur de tous les instants tant il est fidèle à l’œuvre originale dans ses moindres détails : décor, reconstitution, ennemis, véhicules. Tout y est ! On a même le droit à des interludes cinématiques, en plans fixes certes, mais ne boudons pas notre plaisir, tant c’est sympathique et immersif de revoir certaines images du film qui permettent de faire le lien entre les différents niveaux. Contrairement aux jeux Star Wars, pas question ici d’incarner plusieurs personnages, c’est Indy et Indy seul qui s’y colle et qui va se taper tout le boulot. Mais, dans leur grandeur d’âme, les développeurs lui permettent d’équiper son mythique fouet pour passer certains obstacles voire claquer du nazi et de temps à autre, lui offrent la possibilité de récupérer un pistolet qui permet d’envisager la suite des niveaux de manière un peu plus confortable. Car oui, les niveaux, sans être d’une difficulté à rebuter le plus grand des fans de Dark Souls (on est loin d’un Super Empire Strikes back à la difficulté écœurante), reste d’un niveau correct et le nombre et la variété des niveaux permet de ne pas s’ennuyer tout le long de l’aventure. D’ailleurs pour éviter la répétitivité des nombreux niveaux de plateforme (qui se fait quand même sentir au bout d’un moment même si changement de décor il y a et progression tant dans la verticalité que dans l’horizontalité), certains niveaux s’intercalent et rajoutent un peu de sang neuf et d’originalité dans la formule : le passage sur le canot pneumatique du Temple maudit, un combat de boss sur le tank de la dernière croisade, la poursuite en wagonnet, etc…


En résumé
Indiana Jones Greatest Adventures

Pour conclure cet Indiana Jones’Greatest Adventure reste un excellent titre de plateforme de la SNES, sorti en fin de vie de la machine, ce qui est toujours gage de qualité car les développeurs maîtrisent le hardware sur le bout des doigts. De la 16 bit comme on l’aime avec des graphismes qui n’ont pas pris une ride, d’une fidélité jouissive pour l’amateur des films et au gameplay simple mais malin dans la construction des niveaux.

Aucune vidéo attachée à l'article: Créez une vidéo?

Indiana Jones Greatest AdventuresIndiana Jones Greatest Adventures
Indiana Jones Greatest AdventuresIndiana Jones Greatest Adventures

Portages, Versions et Adaptations

aucun portage chargé

Screenshots

Toutes les images/vidéos proposées sont issues de captures réalisées en jeu par nos soins
Remo
Auteur - Remo -

Remo, grand ordonnateur du CPC6128, caution SNES et N64 de Pixel-Maniac

Publication : 20 January 2021 | Catégorie Test | Version Super NES

Dernière modif le 2024-01-10 21:36:53 (Dernière modif il y a plus d'un mois par nono)
Vu 3344 fois - 24h :
- 7 derniers jours: 4 (-7)
- 30 derniers jours: 51
- 3 derniers mois: 200
- 1 an: 1253
- année précédente : 2016

-- Du même auteur: Remo --

Ikari Warriors
Ikari Warriors
Inertie
Inertie
Prince of Persia SNES
Prince of Persia SNES
Indiana Jones et la dernière croisade
Indiana Jones et la dernière croisade
Les boucliers de Quetzalcoatl
Les boucliers de Quetzalcoatl
Goldeneye
Goldeneye
Zelda Ocarina of Time
Zelda Ocarina of Time
Mystic Quest
Mystic Quest
Batman Returns
Batman Returns
Super Mario Allstars
Super Mario Allstars
F ZERO X
F ZERO X
Banjo Kazooie
Banjo Kazooie
Super Mario Land
Super Mario Land
Final Fight
Final Fight
Tintin le temple du soleil
Tintin le temple du soleil
Super Metroid
Super Metroid
Golden Axe II
Golden Axe II
Robocop
Robocop
Terminator 2
Terminator 2
Donkey Kong Country
Donkey Kong Country
Super Ghouls n Ghosts
Super Ghouls n Ghosts
Super Mario World 2
Super Mario World 2
Les chevaliers de Baphomet
Les chevaliers de Baphomet
Baldurs Gate
Baldurs Gate
Desperado
Desperado
Manhattan 95
Manhattan 95
Tintin au Tibet
Tintin au Tibet
Flashback The quest for identity
Flashback The quest for identity
Batman return of the Joker
Batman return of the Joker
Batman Gameboy
Batman Gameboy
Gryzor
Gryzor
Rick Dangerous II
Rick Dangerous II
Les Goonies
Les Goonies
Rick Dangerous
Rick Dangerous
Super Castlevania IV
Super Castlevania IV
Another World
Another World
Le mystère XIII
Le mystère XIII
Toki le tarzan du jeu video
Toki le tarzan du jeu video
Wizards and Warriors X  Fortress of Fear
Wizards and Warriors X Fortress of Fear
Battletoads
Battletoads
Mad Dog McCree
Mad Dog McCree
Batman 1986 sur Amstrad CPC
Batman 1986 sur Amstrad CPC
Action-RPG sur Super Nintendo PAL
Action-RPG sur Super Nintendo PAL

FAQ / REF / CITATIONS

Soutenir le site sur
Indiana Jones Greatest Adventures
Basic Syntax avec Markdown

Note 87/100

Résumé

Pour conclure cet Indiana Jones’Greatest Adventure reste un excellent titre de plateforme de la SNES, sorti en fin de vie de la machine, ce qui est toujours gage de qualité car les développeurs maîtrisent le hardware sur le bout des doigts. De la 16 bit comme on l’aime avec des graphismes qui n’ont pas pris une ride, d’une fidélité jouissive pour l’amateur des films et au gameplay simple mais malin dans la construction des niveaux.

Commentaires