Inertie | Retrogaming by Pixel-maniac.com

Test

plate-forme

1987

Amstrad

Inertie
img_2.png
gal_9.png
gal_5.png
gal_7.png
gal_8.png
gal_2.png
gal_6.png
img_1.png
gal_1.png
gal_4.png
gal_3.png
img_3.png
Partager sur Meta Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager sur wa
Test

Inertie

Calme et self control seront indispensables pour découvrir ce titre d'Ubi Soft sorti en 1987 sur Amstrad

par Remo © 24 November 2023

En 1987, le studio français Ubi Soft existait depuis à peine un an et éditait déjà des jeux pour les supports de l’époque.

Plutôt axé micro à ses débuts, la société a fourni son lot de titres à mon Amstrad CPC6128 chéri.

Nous allons aujourd’hui parler d’Inertie, un jeu de précision et de patience qui aura vite fait de faire tomber les derniers cheveux qui vous restent et de rendre dingue le plus calme des moines bouddhistes de la planète.

Inertie
il faut viser juste pour sauver tous les savants
il faut viser juste pour sauver tous les savants

Dompter la gravité sera la clé de la réussite


Inertie
Esquiver les murs et les tirs ennemis n'est pas une mince affaire
Esquiver les murs et les tirs ennemis n'est pas une mince affaire

Aux commandes d’un vaisseau aussi rond qu’un melon, vous devez progresser à travers des planètes pour récupérer des savants égarés. Armé d’un canon qui tire une balle à la fois, vous devrez déjouer les pièges, éviter les obstacles physiques tels que les murs, les rayons et les blocs dans des environnements tous plus labyrinthiques les uns que les autres.

La physique toute particulière du vaisseau fait qu’il continue à avancer dans la direction qu’il avait même si vous lui faites changer de direction. Il faut donc jouer avec l’accélérateur en appuyant plus ou moins longuement pour influer sur sa trajectoire. C’est de là que le titre tire son nom, le vaisseau étant en effet doté d’une inertie assez lourde et à la gravité capricieuse. Précision qui a son importance : le moindre contact avec un obstacle, un tir ennemi ou un atterrissage mal positionné entrain l’explosion de votre astronef et la perte d’une vie. Tout est donc à refaire : nous sommes bien dans les années 80. Seul répit pour le joueur, lorsque vous finissez une planète, un code vous permet de redémarrer de cette nouvelle planète, ce qui n’est pas du luxe).

Vous devrez donc vous armer de patience et être d’une précision diabolique pour venir à bout des tunnels à traverser et retrouver vos compagnons.


Comme souvent à cette époque, la difficulté est infernale


Inertie
Les environnements sont variés et les graphismes plutôt sympas pour du CPC
Les environnements sont variés et les graphismes plutôt sympas pour du CPC

Comme si le jeu n’était pas assez difficile comme cela, les créateurs ont jugé bon de rajouter de faux savants à récupérer qui si vous les faites monter à bord déclenchent l’inversion des commandes de votre appareil, ce qui le rend quasiment impossible à piloter et vous amène à vous écraser contre un mur. Pour éviter ce fâcheux désagrément, vous pouvez récupérer des disquettes, elles aussi disséminées dans les tréfonds des planètes pour connaître à l’aide d’un terminal, le nom des fourbes qui tentent de se faire passer pour vos compagnons et donc ainsi les ignorer ou mieux, les canarder.

Dix planètes sont à découvrir en tout et pour tout mais il vous faudra vraiment du courage pour en voir le bout, tant cela devient compliqué au fur et à mesure de l’avancée. Par ailleurs, votre vaisseau a un niveau de carburant limité qui baisse à chaque nouvelle poussée. Il vous faut donc économiser le nombre de pression sur votre manette ou alors dénicher les réserves de carburant souvent placées dans des endroits très difficiles d’accès.

Graphiquement et pour du CPC, le jeu tient parfaitement ses promesses, il est coloré et plutôt sympa visuellement. L’intérêt est vraiment dans le gameplay avec la physique du vaisseau et ce système de gravité qui oblige à être très stratégique en fonction des environnements, des personnages à récupérer, des disquettes pour griller les espions et du niveau de carburant. A noter une musique d’introduction très entrainante et qui, plus de 35 ans après résonne toujours dans ma petite tête de gamer. Le jeu existait sur CPC464 en format cassette et sur CPC6128 en format disquette dont sont tirés les screenshots de cet article.


En résumé
Inertie

Une belle découverte si vous êtes fans de l’Amstrad CPC6128, Inertie saura vous tenir en haleine pour peu que vous ayez la patience de la loutre et la persévérance du ragondin. Pour les autres, passez votre chemin sous peine d’exploser l’écran à coup de manette tant le jeu peut rourner au cauchemar dès qu’on commence à paniquer.

Aucune vidéo attachée à l'article: Créez une vidéo?

InertieInertie
InertieInertie

Portages, Versions et Adaptations

aucun portage chargé

Screenshots

Toutes les images/vidéos proposées sont issues de captures réalisées en jeu par nos soins
Remo
Auteur - Remo -

Remo, grand ordonnateur du CPC6128, caution SNES et N64 de Pixel-Maniac

Publication : 24 November 2023 | Catégorie Test | Version Amstrad

Dernière modif le 2023-11-24 15:54:19 (Dernière modif il y a plus d'un mois par nono)
Vu 197 fois - 24h :
- 7 derniers jours: 2 (-5)
- 30 derniers jours: 33
- 3 derniers mois: 149
- 1 an: 197
- année précédente :

-- Du même auteur: Remo --

Ikari Warriors
Ikari Warriors
Prince of Persia SNES
Prince of Persia SNES
Indiana Jones et la dernière croisade
Indiana Jones et la dernière croisade
Les boucliers de Quetzalcoatl
Les boucliers de Quetzalcoatl
Goldeneye
Goldeneye
Zelda Ocarina of Time
Zelda Ocarina of Time
Mystic Quest
Mystic Quest
Batman Returns
Batman Returns
Super Mario Allstars
Super Mario Allstars
F ZERO X
F ZERO X
Banjo Kazooie
Banjo Kazooie
Super Mario Land
Super Mario Land
Final Fight
Final Fight
Tintin le temple du soleil
Tintin le temple du soleil
Super Metroid
Super Metroid
Golden Axe II
Golden Axe II
Robocop
Robocop
Terminator 2
Terminator 2
Donkey Kong Country
Donkey Kong Country
Super Ghouls n Ghosts
Super Ghouls n Ghosts
Super Mario World 2
Super Mario World 2
Les chevaliers de Baphomet
Les chevaliers de Baphomet
Baldurs Gate
Baldurs Gate
Desperado
Desperado
Manhattan 95
Manhattan 95
Tintin au Tibet
Tintin au Tibet
Flashback The quest for identity
Flashback The quest for identity
Batman return of the Joker
Batman return of the Joker
Batman Gameboy
Batman Gameboy
Gryzor
Gryzor
Rick Dangerous II
Rick Dangerous II
Les Goonies
Les Goonies
Rick Dangerous
Rick Dangerous
Super Castlevania IV
Super Castlevania IV
Another World
Another World
Le mystère XIII
Le mystère XIII
Toki le tarzan du jeu video
Toki le tarzan du jeu video
Wizards and Warriors X  Fortress of Fear
Wizards and Warriors X Fortress of Fear
Battletoads
Battletoads
Mad Dog McCree
Mad Dog McCree
Indiana Jones Greatest Adventures
Indiana Jones Greatest Adventures
Batman 1986 sur Amstrad CPC
Batman 1986 sur Amstrad CPC
Action-RPG sur Super Nintendo PAL
Action-RPG sur Super Nintendo PAL

FAQ / REF / CITATIONS

Soutenir le site sur
Inertie
Basic Syntax avec Markdown

nono
nono a écrit le 02/12/2023 à 16:11:57.

Ca me rappelle le jeu d'arcade d'Atari Lunar Lander (dont nous avons déjà parlé sur le site), par la physique très réaliste de son vaisseau qui demandait un "doigté" certain pour atterrir sans se crasher...

répondre à nono

Note 75/100

Résumé

Une belle découverte si vous êtes fans de l’Amstrad CPC6128, Inertie saura vous tenir en haleine pour peu que vous ayez la patience de la loutre et la persévérance du ragondin. Pour les autres, passez votre chemin sous peine d’exploser l’écran à coup de manette tant le jeu peut rourner au cauchemar dès qu’on commence à paniquer.

Commentaires

nono
nono a écrit le 02/12/2023 à 16:11:57.

Ca me rappelle le jeu d'arcade d'Atari Lunar Lander (dont nous avons déjà parlé sur le site), par la physique très réaliste de son vaisseau qui demandait un "doigté" certain pour atterrir sans se crasher...

répondre à nono