Desperado | Retrogaming by Pixel-maniac.com

Test

Stratégie

2001

PC

Desperado
gal_6.png
gal_2.png
gal_5.png
img_3.png
gal_8.png
img_2.png
gal_3.png
gal_9.png
gal_7.png
gal_1.png
img_1.png
gal_4.png
Partager sur Meta Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager sur wa
Test

Desperado

Wanted dead or alive

par Remo © 19 July 2021

Le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent, toi tu creuses ! La chaleur étouffante du désert, les gueules cabossées, la musique de Morricone, et ce bon vieux six-coups qui va cracher ses balles de plomb. Ah l’ambiance des bons vieux western spaghetti n’a décidément rien perdu de son charme et c’est toujours un plaisir de se replonger dans cet univers en jeu vidéo. Mais pas de Red Dead Redemption ici, nous nous attarderons plutôt sur le génialissime Desperado Wanted dead or alive développé par Spellbound Software et sorti en 2001 sur PC.

Desperado
Bienvenue au Far West
Bienvenue au Far West

Une palette de héros haute en couleur


Desperado
Des cinématiques ponctuent l'aventure
Des cinématiques ponctuent l'aventure

Armez-vous de votre plus beau clavier, de votre souris la plus rapide et enfourchez votre canasson, le jeu en vaut largement la chandelle. Desperado appartient à un genre appelé tactique temps réel (à la Commando) où vous contrôlez un ou plusieurs personnages sur une carte en vue isométrique. Chaque personnage dispose de capacités qui lui sont propres pour atteindre un but bien précis (sauvetage, vol, massacre, …).

Vous commencez avec John Cooper, un as de la gâchette, et vous serez rejoint au fil de l’aventure par Samuel Williams, un esclave adepte des explosifs, Doc McCoy, expert sniper avec son fusil à lunettes, Kate O’Hara qui use de ses charmes, Pablo Sanchez un bourrin mexicain et Mia Yung accompagné d’un singe.

Dans des environnements colorés absolument magnifiques, vous devrez être aussi discret que possible pour remplir votre mission. Cela sous-entend de ne pas tirer sur tout ce qui bouge sous peine de voir arriver le game over plus tôt que prévu. Essayez donc plutôt d’attirer vos ennemis dans les coins sombres pour les suriner, les ligoter ou bien les endormir si vous n’avez pas peur qu’ils donnent l’alerte une fois réveillés et en colère.

Vous serez ainsi amenés à traverser des villes fantômes, des marais, un paquebot, une mine d’or, la prison, le repaire des mexicains, toujours avec cette vue isométrique qui vieillit très bien avec un rendu très agréable à l’œil.


Faire sa fête à El Diablo!


Desperado
des niveaux variés aux graphismes fins
des niveaux variés aux graphismes fins

Ponctué par des cinématiques, les 25 missions vous permettront d’atteindre finalement El Diablo, big boss du jeu et de tenter de lui faire la peau.

Le savant dosage entre discrétion et action vous permettra de venir à bout des missions en utilisant les capacités de vos personnages. Car oui, il vous faudra penser en équipe pour espérer aller loin dans le jeu. Heureusement un système de sauvegardes en temps réel permet de ne pas reprendre un niveau du début pour peu que l’on pense à sauver régulièrement. Enfin un système de quick action permet de faire mémoriser plusieurs actions aux personnages et de les déclencher en même temps, ce qui autorise quelques combinaisons d’une efficacité démoniaque.

C’est cet aspect de planification et de repérage qui donne une autre dimension au jeu et on se prend vite à organiser des plans plus tordus les uns que les autres en se disant que ça peut le faire, tel un Hannibal Smith au milieu de l’Agence Tous risque. Quel bonheur alors de voir la mission remplie quand le plan se déroule sans accroc. Sinon, on y repense et on corrige pour tenter de nouvelles voies.


En résumé
Desperado

En 2006, Spellbound Entertainment lance Western Commandos : la revanche de Cooper (la filiation avec Commando est désormais clairement affichée, en même temps c’est normal tant les deux jeux présentent des similitudes puisque Deperado c’est un peu Commando au Far West). Le jeu est plus orienté action et perd un peu du charme de son aîné. Enfin en 2007 sort Helldorado que je n’ai pas eu l’occasion de tester.

Si vous aimez le grand Ouest américain, les cowboys, les indiens, les jeux tactiques au clavier et à la souris, n’hésitez plus, Desperado vaut clairement le coup encore aujourd’hui, d’autant qu’on le trouve pour une bouchée de pain sur Steam ou les plateformes en ligne.

Aucune vidéo attachée à l'article: Créez une vidéo?

Desperado Desperado
Desperado Desperado

Portages, Versions et Adaptations

aucun portage chargé

Screenshots

Toutes les images/vidéos proposées sont issues de captures réalisées en jeu par nos soins
Remo
Auteur - Remo -

Remo, grand ordonnateur du CPC6128, caution SNES et N64 de Pixel-Maniac

Publication : 19 July 2021 | Catégorie Test | Version PC

Dernière modif le 2021-07-21 21:44:45 (Dernière modif il y a plus d'un mois par Remo)
Vu 14329 fois - 24h :
- 7 derniers jours: 7 (-15)
- 30 derniers jours: 77
- 3 derniers mois: 262
- 1 an: 1832
- année précédente : 10256

-- Du même auteur: Remo --

Ikari Warriors
Ikari Warriors
Inertie
Inertie
Prince of Persia SNES
Prince of Persia SNES
Indiana Jones et la dernière croisade
Indiana Jones et la dernière croisade
Les boucliers de Quetzalcoatl
Les boucliers de Quetzalcoatl
Goldeneye
Goldeneye
Zelda Ocarina of Time
Zelda Ocarina of Time
Mystic Quest
Mystic Quest
Batman Returns
Batman Returns
Super Mario Allstars
Super Mario Allstars
F ZERO X
F ZERO X
Banjo Kazooie
Banjo Kazooie
Super Mario Land
Super Mario Land
Final Fight
Final Fight
Tintin le temple du soleil
Tintin le temple du soleil
Super Metroid
Super Metroid
Golden Axe II
Golden Axe II
Robocop
Robocop
Terminator 2
Terminator 2
Donkey Kong Country
Donkey Kong Country
Super Ghouls n Ghosts
Super Ghouls n Ghosts
Super Mario World 2
Super Mario World 2
Les chevaliers de Baphomet
Les chevaliers de Baphomet
Baldurs Gate
Baldurs Gate
Manhattan 95
Manhattan 95
Tintin au Tibet
Tintin au Tibet
Flashback The quest for identity
Flashback The quest for identity
Batman return of the Joker
Batman return of the Joker
Batman Gameboy
Batman Gameboy
Gryzor
Gryzor
Rick Dangerous II
Rick Dangerous II
Les Goonies
Les Goonies
Rick Dangerous
Rick Dangerous
Super Castlevania IV
Super Castlevania IV
Another World
Another World
Le mystère XIII
Le mystère XIII
Toki le tarzan du jeu video
Toki le tarzan du jeu video
Wizards and Warriors X  Fortress of Fear
Wizards and Warriors X Fortress of Fear
Battletoads
Battletoads
Mad Dog McCree
Mad Dog McCree
Indiana Jones Greatest Adventures
Indiana Jones Greatest Adventures
Batman 1986 sur Amstrad CPC
Batman 1986 sur Amstrad CPC
Action-RPG sur Super Nintendo PAL
Action-RPG sur Super Nintendo PAL

FAQ / REF / CITATIONS

Soutenir le site sur
Desperado
Basic Syntax avec Markdown

Note 90/100

Résumé

En 2006, Spellbound Entertainment lance Western Commandos : la revanche de Cooper (la filiation avec Commando est désormais clairement affichée, en même temps c’est normal tant les deux jeux présentent des similitudes puisque Deperado c’est un peu Commando au Far West). Le jeu est plus orienté action et perd un peu du charme de son aîné. Enfin en 2007 sort Helldorado que je n’ai pas eu l’occasion de tester.

Si vous aimez le grand Ouest américain, les cowboys, les indiens, les jeux tactiques au clavier et à la souris, n’hésitez plus, Desperado vaut clairement le coup encore aujourd’hui, d’autant qu’on le trouve pour une bouchée de pain sur Steam ou les plateformes en ligne.

Commentaires