Rick Dangerous | Retrogaming by Pixel-maniac.com

Test

Plateforme

1989

Amstrad

Rick Dangerous
gal_7.png
img_1.png
gal_6.png
gal_12.png
img_3.png
gal_3.png
gal_8.png
gal_10.png
gal_1.png
img_2.png
gal_11.png
gal_4.png
gal_9.png
gal_5.png
gal_2.png
Partager sur Meta Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager sur wa
Test

Rick Dangerous

Les micros s'offrent Indiana Jones, sans la licence

par Remo © 12 March 2021

Si vous êtes un habitué de ces lieux et je sais que vous l’êtes (hum…), vous avez sûrement lu attentivement le magnifique test des aventures d’Indiana Jones sur Super Nintendo écrit par votre dévoué esclave. Au-delà du fait que l’article est de grande qualité (re-hum…), cela montre votre intérêt pour les archéologues/explorateurs et vous ne devez donc pas passer à côté du précurseur du genre sur micro, j’ai nommé Rick Dangerous.

Toute ressemblance avec un autre aventurier incarné à l’écran par Harrison Ford n’est absolument pas fortuite et elle est même voulue. Ce jeu, développé par Core Design (qui pondra quand même Tomb Raider en 1996, on ne se refait pas !) sort en 1989 sur les micros en vogue à l’époque (Amiga, Atari, Amstrad, Commodore, etc…) en pleine âge d’or de la licence Indy au cinéma.

Rick Dangerous
Promenons nous dans les temples
Promenons nous dans les temples

Le mystère de la pyramide


Rick Dangerous
Pyramides, momies et sarcophages
Pyramides, momies et sarcophages

Coiffé d’un chapeau et habillé à l’identique du héros de Lucas et Spielberg, Rick doit explorer des tombeaux et des temples en pleine deuxième guerre mondiale et donc avec des antagonistes de choix : oh surprise, des nazis !!!

Mais Rick n’est pas Indy, donc exit le fouet et passons aux choses sérieuses (comprendre plus bruyantes). Rick lui, il aime les grosse pétoires (flingue mais à balles limitées donc à surtout économiser pour éviter le game over trop rapide) et la dynamite, car il aime bien faire tout péter dans les tombeaux et tant pis pour la préservation du patrimoine car la fin justifie les moyens.

A travers quatre niveaux, notre explorateur va rendre fous ses adversaires : une tribu amazonienne, des égyptiens tueurs, des momies, et surtout des nazis de toute sorte (oui il y a même des chiens qui vous foncent dessus dès qu’ils aperçoivent le bout de votre chapeau). Le jeu ne comporte que quatre environnements : le temple amazonien, la pyramide, le château nazi et le complexe secret nazi mais ils sont bourrés de pièges visibles ou non, et quasiment impossible à anticiper lors de la première partie.


Des nazis, je hais ces gars là!


Rick Dangerous
Alaaaaarme! Grenaaaade!!
Alaaaaarme! Grenaaaade!!

En vue 2D, Rick progresse donc en se frayant un chemin entre ennemis et pieux/grilles/lasers plus ou moins mortels à base de leviers à activer et d’énigmes à résoudre. La difficulté du jeu est inversement proportionnelle à sa durée de vie comme toujours dans ce genre de jeu à l’époque. Pas de sauvegardes et peu de vies, donc attendez-vous à mourir, voire à beaucoup mourir pour pouvoir progresser correctement. Par contre, une fois bien maitrisé, tout cela peut se terminer en une petite demi-heure, douche comprise.

Graphiquement, le jeu est relativement immonde sur la version testée ici (Amstrad CPC, admirez moi ces horreurs de bouille de pixels), je ne saurai donc que trop vous conseiller la version Amiga de toute beauté et qui permet une expérience plus reposante pour nos pauvres petits yeux fatigués.

Très sympathique à jouer et doté d’un charme certain, Rick Dangerous ravira tous les amateurs de plate-forme dans des environnements archéologiques plutôt sympas. Il va même au bout de ses idées avec un dernier niveau dans un complexe de recherche nazi développant les fameuses fusées V2 et qui préfigure la suite qui ne tardera pas à arriver comme dans toute bonne saga cinéma.


En résumé
Rick Dangerous

En 1990, Core Design récidive ainsi avec Rick Dangerous II qui lorgne cette fois ci plus du côté de Flash Gordon dans un univers futuriste et avec des graphismes grandement améliorés. Le test est à suivre prochainement sur Pixel-Maniac. Finissez donc déjà celui-ci, histoire de me laisser le temps d’écrire le test du numéro 2!!!

Aucune vidéo attachée à l'article: Créez une vidéo?

Rick DangerousRick Dangerous
Rick DangerousRick Dangerous

Portages, Versions et Adaptations

aucun portage chargé

Screenshots

Toutes les images/vidéos proposées sont issues de captures réalisées en jeu par nos soins
Remo
Auteur - Remo -

Remo, grand ordonnateur du CPC6128, caution SNES et N64 de Pixel-Maniac

Publication : 12 March 2021 | Catégorie Test | Version Amstrad

Dernière modif le 2021-12-29 19:27:30 (Dernière modif il y a plus d'un mois par nono)
Vu 3970 fois - 24h :
- 7 derniers jours: 7 (-19)
- 30 derniers jours: 80
- 3 derniers mois: 220
- 1 an: 1275
- année précédente : 2550

-- Du même auteur: Remo --

Ikari Warriors
Ikari Warriors
Inertie
Inertie
Prince of Persia SNES
Prince of Persia SNES
Indiana Jones et la dernière croisade
Indiana Jones et la dernière croisade
Les boucliers de Quetzalcoatl
Les boucliers de Quetzalcoatl
Goldeneye
Goldeneye
Zelda Ocarina of Time
Zelda Ocarina of Time
Mystic Quest
Mystic Quest
Batman Returns
Batman Returns
Super Mario Allstars
Super Mario Allstars
F ZERO X
F ZERO X
Banjo Kazooie
Banjo Kazooie
Super Mario Land
Super Mario Land
Final Fight
Final Fight
Tintin le temple du soleil
Tintin le temple du soleil
Super Metroid
Super Metroid
Golden Axe II
Golden Axe II
Robocop
Robocop
Terminator 2
Terminator 2
Donkey Kong Country
Donkey Kong Country
Super Ghouls n Ghosts
Super Ghouls n Ghosts
Super Mario World 2
Super Mario World 2
Les chevaliers de Baphomet
Les chevaliers de Baphomet
Baldurs Gate
Baldurs Gate
Desperado
Desperado
Manhattan 95
Manhattan 95
Tintin au Tibet
Tintin au Tibet
Flashback The quest for identity
Flashback The quest for identity
Batman return of the Joker
Batman return of the Joker
Batman Gameboy
Batman Gameboy
Gryzor
Gryzor
Rick Dangerous II
Rick Dangerous II
Les Goonies
Les Goonies
Super Castlevania IV
Super Castlevania IV
Another World
Another World
Le mystère XIII
Le mystère XIII
Toki le tarzan du jeu video
Toki le tarzan du jeu video
Wizards and Warriors X  Fortress of Fear
Wizards and Warriors X Fortress of Fear
Battletoads
Battletoads
Mad Dog McCree
Mad Dog McCree
Indiana Jones Greatest Adventures
Indiana Jones Greatest Adventures
Batman 1986 sur Amstrad CPC
Batman 1986 sur Amstrad CPC
Action-RPG sur Super Nintendo PAL
Action-RPG sur Super Nintendo PAL

FAQ / REF / CITATIONS

Soutenir le site sur
Rick Dangerous
Basic Syntax avec Markdown

nono
nono a écrit le 12/03/2021 à 15:12:17.

Super test Remo j'ai ri de la première à la dernière ligne. Encore un jeu qui m'a bien fait rager à l'époque.

répondre à nono

Note 77/100

Résumé

En 1990, Core Design récidive ainsi avec Rick Dangerous II qui lorgne cette fois ci plus du côté de Flash Gordon dans un univers futuriste et avec des graphismes grandement améliorés. Le test est à suivre prochainement sur Pixel-Maniac. Finissez donc déjà celui-ci, histoire de me laisser le temps d’écrire le test du numéro 2!!!

Commentaires

nono
nono a écrit le 12/03/2021 à 15:12:17.

Super test Remo j'ai ri de la première à la dernière ligne. Encore un jeu qui m'a bien fait rager à l'époque.

répondre à nono