XENON II Megablast (1990) Image Works | Retrogaming by Pixel-maniac.com

Test

Shoot Them Up

1990

Amiga

XENON II Megablast (1990) Image Works
gal_5.png
gal_11.png
gal_10.png
img_3.png
img_1.png
gal_4.png
gal_6.png
img_2.png
gal_3.png
gal_12.png
gal_1.png
gal_8.png
gal_2.png
gal_7.png
gal_9.png
Partager sur Meta Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager sur wa
Test

XENON II Megablast (1990) Image Works

Blastons une horde d'extraterrestres dans le second opus de ce SHOOT'EM UP à succès grâce aux BITMAP BROTHERS et codé par ASSEMBLY LINES.

par Leonardo7up © 26 May 2021

Les SHOOT'EM UP sont légions depuis l'avènement des jeux vidéo. De Space Invaders à Super Aleste, en passant par R-Type ou Last Resort, le genre a envahi nos machines dès le début de l'ère vidéoludique. Pour tous les goûts, de l'anéantissement d'ovni dans Darius ou Salamander au coucou de la seconde guerre mondiale dans P47 ou Flying Shark, en passant par les atypiques Mystical, Rabio Lepus Special et Pocky & Rocky, le SHMUP est devenu un incontournable dans notre vie de retro-gamers.

Xenon II Megablast fait partie de l'élite, il s'agit d'un SHMUP futuriste dont le thème tourne autour de la science fiction pure et dure, comme on l'aime, sans chichi ni fioriture, et au diable l'histoire ou l'intrigue...nous sommes ici pour blaster un max d'aliens.

Après la défaite des Xénites dans le conflit galactique qui les opposa à la race humaine dans le premier opus, les méchants aliens reviennent donc plus revanchards que jamais afin d'annihiler l'espèce humaine en posant 4 bombes dévastatrices dans les zones spatio-temporelles de la fédération intergalactique. Vous êtes le pilote du MEGABLASTER, appareil de dernière génération et à la pointe de la technologie en matière d'armement. Votre mission, si vous l'acceptez, consistera à repousser cette horde d'extraterrestres sanguinolents et à désactiver cet arsenal défendu par les 4 gardiens, constituant les BOSS de fin de niveau.

XENON II Megablast (1990) Image Works
Ca shoote de partout...
Ca shoote de partout...

Les BITMAP BROTHERS, de l'or en barre !


XENON II Megablast (1990) Image Works
Magnifiques Décors...
Magnifiques Décors...

Quand je vous disais que les BITMAP BROTHERS, c'est la grande classe, j'étais encore très loin de la vérité... Il n'aura fallu que quelques titres à cette Dream Team pour monter au rang des meilleurs développeurs du moment dans les années 90. De GODS à SPEEDBALL 2, en passant par CADAVER ou MAGIC POCKETS, l'équipe excelle dans tous les genres possibles. Avec un style graphique et un gameplay reconnaissable instantanément dès la première seconde de jeu, Xenon 2 Megablast en est l'illustre modèle.

Nous sommes en présence d'un shoot'em up à défilement vertical et pour le moins insolite pour l'époque car le vaisseau spatial du joueur peut inverser le défilement de la surface de jeu en usant de "retrofusées propulseurs inversées" (eh oui je l'ai préparé longuement celui là) lui permettant de faire marche arrière sur une courte distance et sans rétroviseur...! Cette option pourra être utilisée lors des phases de combat contre les BOSS, où elle pourra être activée de manière plus longue, mais aussi lors des phases de combat dans les niveaux sur une courte période, et ainsi éviter les nombreuses impasses disséminées ici ou là.

La plupart des ennemis que vous croiserez seront des créatures organiques, mélanges d'insectes géants, de têtes gigantesques, de monstre-plantes dignes de Jayce ou les conquérants de la lumière, ou bien de mutants bioniques aussi laids que difficiles à combattre. Les tirs et lasers fusent de partout et vous serez très vite submergés par la vague d'ennemis.

Vous pourrez néanmoins compter sur une multitude de bonus et d'options que vous récupérerez au fil de votre expédition punitive, pour vous sortir de ce mauvais pas. En tirant dessus, vous obtiendrez de la santé, une arme complémentaire ou un déflagrateur à destruction massive annihilant au passage tous les ennemis de l'écran, bien pratique lors de situation difficile. Vous devrez également récupérer les bulles faisant office de monnaie d'échange à la boutique, qui alimentera votre cagnotte afin de pouvoir faire évoluer votre armement ou se refaire une santé.

En effet, ces bulles de crédits du plus bel effet graphique peuvent être accumulées et pourront apparaître de manière infinie dans certaines zones où les ennemis vous attaqueront sans discontinuer. Il suffira alors au joueur d'utiliser les rétrofusées et de se caler à un point du niveau pour bloquer le scrolling horizontal, qui évolue automatiquement, et obtenir ainsi une énorme quantité de crédit. Attention, cependant si vous sur-collectez plus que de raison, le compteur reviendra à 0 et vous vous retrouverez sans un sous !

Le jeu est composé de 5 niveaux, chacun divisé en 2 sections avec comme intermédiaire la partie achat en boutique comme cité plus haut, auprès d'un marchand pas très commode physiquement avec un petit air à la PREDATOR. Le niveau de votre cagnotte ne sera visible que lors de l'apparition de cette phase d'achat et celle ci vous permettra de customiser votre vaisseau de manière la plus efficace pour venir à bout de l'ennemi qui sera de plus en plus coriace au fil des niveaux.

L'animation est sans faille, votre vaisseau évoluera dans des décors avec un scrolling sur 2 voire 4 parallaxes, du plus bel effet. Côté maniabilité, votre vaisseau pourra tirer des missiles, des lasers, dans tous les sens selon les bonus récoltés. A noter qu'une très légère inertie sera ressentie lors des déplacements du vaisseau mais qui ne gênera aucunement le joueur. Graphiquement magnifique et doté d'un son extraordinaire, comprenez que tout cela a été composé à l'époque sur 3 ou 4 voies musicales, et en 16 couleurs ! pour un rendu incroyable sur nos chères 16 bits ! Et on ressent bien ici la patte des frères Bitmap ! Graphismes détaillés, animation sans faille sans ralentissements, maniabilité exemplaire, musique rythmée...tous les ingrédients donnant envie de jouer !

Je vous invite à écouter la bande sonore du jeu qui est issue du morceau Megablast (Hip Hop on Precinct 13) du même album du groupe Bomb the Bass et éditée par la maison de disque Rhythm King. Vous pourrez trouver le disque et cd dans les meilleurs bacs...à écouter sans modération.

De GODS à SPEEDBALL 2, en passant par CADAVER ou MAGIC POCKETS, les Bitmap Brothers sont les développeurs star dans 90s


XENON, c'est toujours un succès...


XENON II Megablast (1990) Image Works
Le Walkman a envahi l'espace...
Le Walkman a envahi l'espace...

Xenon 2 Megablast fait partie de ces SHMUPs inoubliables. Produit à l'origine sur ATARI ST et AMIGA, puis converti sur diverses plateformes tels que le PC, la MASTER SYSTEM, la GENESIS ou la GAME BOY, cette suite conçue par les génialissimes BITMAP BROTHERS a connu un succès monstre dans les années 1990 et est devenu un classique du genre.

A noter que la version Megadrive est en deçà de la version micro, du point de vue de l'animation et de la gestion des tirs. De même, le 5ème et dernier niveau présent sur ST & Amiga a carrément été supprimée de cette version console! Dommage.

Les Bitmap Brothers remettent le couvert un an plus tard avec ce second opus qui signera la patte visuel du groupe Anglo Saxon et ce grâce à l'arrivée dans l'équipe de Dan Malone et Mark Coleman, qui sublimeront graphiquement tous les titres futurs. Le groupe avait été cofondé en 1987 par Mike Montgomery, Steve Kelly et Eric Matthews. Côté son, les compositeurs David Whittaker et Richard Joseph auront également grandement contribué aux succès de leurs productions.

A noter le côté atypique de XENON II MEGABLAST qui a été codé par ASSEMBLY LINE, groupe de développement britannique à qui nous devons Helter Skelter, Vaxine ou Team Yankee pour les connaisseurs !


En résumé
XENON II Megablast (1990) Image Works

Xenon II est un jeu impressionnant avec un impact visuel hors du commun qui ne laissera personne de marbre. La difficulté est bien dosée et évoluera au fil des niveaux, augmentant par la même occasion l'intérêt et la durée de vie du soft qui ne contient pas de code ou sauvegarde ! Il vous faudra le terminer d'une traite.

Au final, Xenon II est un jeu de tir vertical comme on les aime, il s'agit de mon premier SHMUP sur 16 bits, et mon coup de coeur... nom d'un blaster ! Et je m'en vais scalper quelques aliens supplémentaires, j'ai le joystick qui frétille...

A essayer d'urgence si ce n'est déjà fait !

A ciao les Amis (gaga)

Aucune vidéo attachée à l'article: Créez une vidéo?

XENON II Megablast (1990) Image WorksXENON II Megablast (1990) Image Works
XENON II Megablast (1990) Image WorksXENON II Megablast (1990) Image Works

Portages, Versions et Adaptations

aucun portage chargé

Screenshots

Toutes les images/vidéos proposées sont issues de captures réalisées en jeu par nos soins
Leonardo7up
Auteur - Leonardo7up -

Je suis retrogamer dans l'âme...je joue principalement via emulateurs sur pc. N'empêche, je suis proprietaire d'une douzaine d'Atari ST/E/F, d'un Amiga 500, 600, CPC 464 & 6128, C64...et bien entendu de dizaines de consoles (pour ne pas dire une centaine) allant aux 8bits jusqu'aux actuelles. Je ne compte plus les jeux ni accessoires. Ma manette préférée est la SPEEDKING de KONIX. Je suis acheteur compulsifs sur le net au grand dam de ma compagne...mais je me soigne.

Publication : 26 May 2021 | Catégorie Test | Version Amiga

Dernière modif le 2021-05-31 12:51:19 (Dernière modif il y a plus d'un mois par Remo)
Vu 3864 fois - 24h :
- 7 derniers jours: 9 (-12)
- 30 derniers jours: 89
- 3 derniers mois: 240
- 1 an: 1327
- année précédente : 1951

-- Du même auteur: Leonardo7up --

CARVUP (1990) Core Design
CARVUP (1990) Core Design
Photograph Boy (Gekisha Boy)
Photograph Boy (Gekisha Boy)
Super Mario Land 2 - 6 Golden Coins
Super Mario Land 2 - 6 Golden Coins
RICK DANGEROUS 2 et demi (CORE DESIGN)
RICK DANGEROUS 2 et demi (CORE DESIGN)
SONIC THE HEDGEHOG (1991) SEGA
SONIC THE HEDGEHOG (1991) SEGA
SHADOW DANCER (1989) SEGA
SHADOW DANCER (1989) SEGA
Lemmings (1991) PSYGNOSIS
Lemmings (1991) PSYGNOSIS
TOTAL RECALL (1990) OCEAN
TOTAL RECALL (1990) OCEAN
GOLDEN AXE (SEGA) 1991
GOLDEN AXE (SEGA) 1991
STEEM, le meilleur émulateur ATARI ST sur PC
STEEM, le meilleur émulateur ATARI ST sur PC
GG Shinobi II - The Silent Fury
GG Shinobi II - The Silent Fury
Lotus Esprit Turbo Challenge (1990) Gremlin
Lotus Esprit Turbo Challenge (1990) Gremlin
PROHIBITION (1987) Infogrames
PROHIBITION (1987) Infogrames
Emulation - Les Meilleurs Emulateurs
Emulation - Les Meilleurs Emulateurs
Mr Nutz (1993) Océan
Mr Nutz (1993) Océan
CONAN (1984) Datasoft
CONAN (1984) Datasoft
GODS (1991) Renegade
GODS (1991) Renegade

FAQ / REF / CITATIONS

Soutenir le site sur
XENON II Megablast (1990) Image Works
Basic Syntax avec Markdown

Remo
Remo a écrit le 31/05/2021 à 14:27:41.

Complètement passé à côté de celui-ci, je le mets sur mes tablettes et je ne te remercie pas, cher Léo, car le backlog se rallonge...!!!

répondre à Remo

Avis

On a aimé:
  • Graphismes et bande son de haute qualité
  • Du Bitmap Brothers,
  • Durée de vie
On a moins aimé:
  • Très difficile,
  • Pas de suite à ce génialissime titre
  • Version Console en deça

Note 92/100

Résumé

Xenon II est un jeu impressionnant avec un impact visuel hors du commun qui ne laissera personne de marbre. La difficulté est bien dosée et évoluera au fil des niveaux, augmentant par la même occasion l'intérêt et la durée de vie du soft qui ne contient pas de code ou sauvegarde ! Il vous faudra le terminer d'une traite.

Au final, Xenon II est un jeu de tir vertical comme on les aime, il s'agit de mon premier SHMUP sur 16 bits, et mon coup de coeur... nom d'un blaster ! Et je m'en vais scalper quelques aliens supplémentaires, j'ai le joystick qui frétille...

A essayer d'urgence si ce n'est déjà fait !

A ciao les Amis (gaga)

Suggestions

R-Type (1987) Test, Arcade, video, NA 17/02/2022
Xenon Test, Amiga, article, 1988 25/04/2022
Half-Life Test, PC, article, 1998 28/06/2021

Commentaires

Remo
Remo a écrit le 31/05/2021 à 14:27:41.

Complètement passé à côté de celui-ci, je le mets sur mes tablettes et je ne te remercie pas, cher Léo, car le backlog se rallonge...!!!

répondre à Remo