PROHIBITION (1987) Infogrames | Retrogaming by Pixel-maniac.com

Test

Tir

1987

Amstrad

PROHIBITION (1987) Infogrames
gal_1.png
gal_2.png
img_1.png
gal_8.png
img_2.png
gal_10.png
gal_3.png
gal_12.png
gal_9.png
gal_5.png
gal_7.png
gal_4.png
img_3.png
gal_11.png
gal_6.png
Partager sur Meta Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager sur wa
Test

PROHIBITION (1987) Infogrames

Début de l'ère FPS à la sauce Amstrad CPC des années 80, PROHIBITION (Infogrames) vous initie à casser du mafieux pixélisé...

par Leonardo7up © 2 April 2021

Dans mon temps, les FPS (First Person Shooter ou jeu de tir à la 1ère personne) se résumaient à des jeux de tir en vue subjective dont la forme était bien loin des classiques que nous connaissons aujourd'hui tels que Doom, Crysis, Counter Strike et autres CoD.

A l'instar d'un Time Crisis ou d'un Virtua Cop, ce genre de gameplay est bâti autour d'un curseur et d'une cible, et aurait même pu se doter d'un Phaser comme périphérique, à l'instar de la NES pour la chasse au canard, ou bien du Gun devenu collector contenu dans le pack du jeu West Phaser édité quelques mois plus tard par Loriciel. Malheureusement, ce concept ne rencontra pas le succès espéré et fut un échec commercial, mais il contribua à l'évolution du jeu vidéo.

De Duck Hunt à Opération Wolf, en passant par Wild Gunman, l'AMSTRAD accueillit également un sympathique du genre nommé PROHIBITION qui nous proposa de casser du mafieux en pleine campagne prohibitionniste américaine.

A noter que le jeu s'inspire grandement du jeu EMPIRE CITY 1931 dans le fond et la forme, sorti un an plutôt en Arcade.

Nous ne parlerons pas ici de bouillie pixélisée ou de couleurs fades....non ici, le gameplay et la musique (bruitages compris) composée par Charles Callet vous fera passer un moment inoubliable pour un jeu si addictif, qu'on y revient souvent pour notre plus grand plaisir...

A consommer sans modération...

PROHIBITION (1987) Infogrames
Gare aux Pruneaux...
Gare aux Pruneaux...

Une Histoire....alambiquée


PROHIBITION (1987) Infogrames
Sauvez la donzelle...Elle saura vous remercier
Sauvez la donzelle...Elle saura vous remercier

Petit Flashback sur l'histoire, où le 16 janvier 1920, marque la mise en place de la Prohibition qui entre en vigueur aux États-Unis et interdit la vente mais aussi la consommation d'alcool sur toute le territoire fédéral US.

Cette « Prohibition » marque le triomphe des ligues vertueuses, soucieuses de régénérer une Amérique pure et pieuse (comme en rêvait Rémo) en interdisant la vente d'alcool. Paradoxalement et contre toute attente, l'activité au marché noir était devenue si juteuse qu'elle intéressait bien évidemment les gangs et le crime organisé, en l'occurrence la mafia locale et il n'était pas étonnant à l'époque de marcher dans la rue et de se retrouver au beau milieu d'une fusillade.

Il s'ensuit une explosion de trafic illégal d'alcool. Ils sont le fait de « bootleggers », ainsi appelés parce qu'ils cachaient les bouteilles dans leurs bottes pour la revente à la sauvette. Avec l'arrivée aux États-Unis de la dernière vague d'immigration, les organisations mafieuses d'origine sicilienne sautaient sur l'occasion pour étendre leurs activités et accroître leurs profits.

Ainsi, certaines cités comme Chicago, sous la férule d'Al Capone, s'attiraient la douteuse réputation de capitale du crime et dans le même temps, à New York, Lucky Luciano organisa un véritable syndicat du crime organisé. La corruption gangrène la police et l'administration...

Devant un pareil échec, le gouvernement américain choisit de prendre le taureau par les cornes, et décide de vous engager afin de nettoyer la ville de cette vermine. Pour l'histoire, ils feront un retour en arrière sur cette instauration et la Prohibition cessera dès lors de ronger la société américaine. Elle ne va plus devenir qu'une source d'inspiration pour le cinéma, tel que l'excellent Parrain avec Al Pacino, ou les Incorruptibles.

Vous incarnez donc un tueur à gage missionné par la police de New York, armé de votre sulfateuse, avec pour but d'annihiler toute cette crapule et autres mafieux qui prolifèrent dans la ville durant cette période de prohibition instaurée au USA,


Un titre micro 8 bit exclusif...porté sur ST mais pas sur Amiga !


PROHIBITION (1987) Infogrames
Map du Stage 1...
Map du Stage 1...

Développé et Edité par INFOGRAMES sur CPC 464 & 6128 et sorti dans les bacs en 1987, le jeu PROHIBITION sortira également sur ATARI ST mais pas sur Commodore Amiga. Il sera l'exclusivité sur la 16 bits d'Atari et des versions sur PC (Dos) et THOMSON (MO6, TO8 et TO9) verront également le jour.

A noter que la version AMSTRAD CPC a connu deux versions, en 64Ko (base cassette) et 128Ko (base disquette). Je vois les jeunes glousser au fond de la classe...oui à l'époque on parlait non pas de To mais de Ko (Ce n'est pas la taille qui compte, mais la qualité !). En effet, la version 128Ko a une résolution plus importante au niveau de l'écran, avec vue sur le personnage lorsqu'on se cache, et bénéficiait de 2 phases dans la scène finale contre les 3 boss de fin de jeu.

La version finale connut un bug au niveau de la sauvegarde des hi-scores, et un bug anti-copie, sur les versions disquettes, qui emballait le sablier à une vitesse folle rendant le jeu injouable.

Le joueur contrôle un viseur qu'il pourra déplacer sur une "map" composée de façades d'immeubles par défilement horizontal ou vertical, à l'aide du clavier ou d'un joystick. Les ennemis apparaissent aléatoirement sur la surface du jeu, qui est composée d'une multitude d'écrans fixes. A noter que le scrolling s'effectue par bloc d'écran (comme sur Blues Brothers ou Mokhtar sur ATARI ST, dont vous trouverez l'excellent test effectué par nono sur votre site préféré PIXEL-MANIAC) ce qui fait perdre en dextérité et vous demandera une attention accrue. Ceci étant dit, le joueur pourra déplacer son curseur sur une zone importante et il vous faudra dénicher l'emplacement de chaque gangster et les tuer avant que le compte à rebours n'atteigne le 0. En effet, un compteur égrène les quelques secondes que vous disposez pour localiser la cible. Si celle ci n'est pas atteinte dans les délais impartis, vous serez abattu par le bandit et vous perdrez une vie. Vous aurez la possibilité toutefois d'éviter de vous faire éliminer en vous protégeant derrière un obstacle mais cette astuce est limitée dans son utilisation.

Pour vous aider, des indications fléchées vous conseilleront de vous déplacer afin de trouver l'emplacement de votre prochaine cible. Celle ci pourra se trouver sur un toit, derrière une fenêtre, près d'une palissade, sur les marches d'un escalier, sur un trottoir, dans un bureau, voire derrière un otage (qu'il faut absolument éviter de toucher).

Le rythme d'une partie est soutenu : dès qu'un gangster est abattu, un autre caché autre part sur la map apparaît et se tient prêt à tirer... Chaque élimination d'ennemis rapporte des dollars et permet de passer au niveau supérieur, plus difficile mais basé sur les mêmes principes de jeu.

Vous mission sera d'éliminer la totalité de ces infâmes bandits et autres mafieux notoires présent sur la place.


En résumé
PROHIBITION (1987) Infogrames

Infogrames nous délecte d'un soft addictif à souhait, on y revient toujours rien que pour le gameplay, les bruitages et la musique, même pour 5 minutes. Tellement addictif, ce qui en fait un Grand Jeu Vidéo !

Je ne peux que vous conseiller de le tester, il s'agit d'un de mes jeux favoris sur CPC, ordinateur que je ne possédais pas à l'époque mais que je squattais chez mes amis d'enfance après une bonne partie de foot et une rasade de Banga à l'orange !

J'ai la courroie de mon lecteur D7 qui couiiine, et le quickshot qui gratouille... je m'en vais me faire une autre partie, moi !

Ciao les Amis(Gaga)

Aucune vidéo attachée à l'article: Créez une vidéo?

PROHIBITION (1987) InfogramesPROHIBITION (1987) Infogrames
PROHIBITION (1987) InfogramesPROHIBITION (1987) Infogrames

Portages, Versions et Adaptations

aucun portage chargé

Screenshots

Toutes les images/vidéos proposées sont issues de captures réalisées en jeu par nos soins
Leonardo7up
Auteur - Leonardo7up -

Je suis retrogamer dans l'âme...je joue principalement via emulateurs sur pc. N'empêche, je suis proprietaire d'une douzaine d'Atari ST/E/F, d'un Amiga 500, 600, CPC 464 & 6128, C64...et bien entendu de dizaines de consoles (pour ne pas dire une centaine) allant aux 8bits jusqu'aux actuelles. Je ne compte plus les jeux ni accessoires. Ma manette préférée est la SPEEDKING de KONIX. Je suis acheteur compulsifs sur le net au grand dam de ma compagne...mais je me soigne.

Publication : 2 April 2021 | Catégorie Test | Version Amstrad

Dernière modif le 2021-04-08 09:35:52 (Dernière modif il y a plus d'un mois par Remo)
Vu 3887 fois - 24h :
- 7 derniers jours: 6 (-20)
- 30 derniers jours: 81
- 3 derniers mois: 298
- 1 an: 1211
- année précédente : 2419

-- Du même auteur: Leonardo7up --

CARVUP (1990) Core Design
CARVUP (1990) Core Design
Photograph Boy (Gekisha Boy)
Photograph Boy (Gekisha Boy)
Super Mario Land 2 - 6 Golden Coins
Super Mario Land 2 - 6 Golden Coins
RICK DANGEROUS 2 et demi (CORE DESIGN)
RICK DANGEROUS 2 et demi (CORE DESIGN)
SONIC THE HEDGEHOG (1991) SEGA
SONIC THE HEDGEHOG (1991) SEGA
SHADOW DANCER (1989) SEGA
SHADOW DANCER (1989) SEGA
Lemmings (1991) PSYGNOSIS
Lemmings (1991) PSYGNOSIS
TOTAL RECALL (1990) OCEAN
TOTAL RECALL (1990) OCEAN
GOLDEN AXE (SEGA) 1991
GOLDEN AXE (SEGA) 1991
STEEM, le meilleur émulateur ATARI ST sur PC
STEEM, le meilleur émulateur ATARI ST sur PC
GG Shinobi II - The Silent Fury
GG Shinobi II - The Silent Fury
XENON II Megablast (1990) Image Works
XENON II Megablast (1990) Image Works
Lotus Esprit Turbo Challenge (1990) Gremlin
Lotus Esprit Turbo Challenge (1990) Gremlin
Emulation - Les Meilleurs Emulateurs
Emulation - Les Meilleurs Emulateurs
Mr Nutz (1993) Océan
Mr Nutz (1993) Océan
CONAN (1984) Datasoft
CONAN (1984) Datasoft
GODS (1991) Renegade
GODS (1991) Renegade

FAQ / REF / CITATIONS

Soutenir le site sur
PROHIBITION (1987) Infogrames
Basic Syntax avec Markdown

Remo
Remo a écrit le 08/04/2021 à 11:37:00.

Un test de très grande qualité pour un titre culte qui figure dans mon top 5 de la machine. Je l'ai tellement poncé celui là! GG Leo!!!

répondre à Remo

Avis

On a aimé:
  • Soft Addictif,
  • GamePlay Excellent,
  • Bruitage et Musique de qualité
On a moins aimé:
  • Couleurs Ternes (mais cela fait son charme)
  • Niveau de difficulté élevé
  • Pas de Gun ou Phaser adapté

Résumé

Infogrames nous délecte d'un soft addictif à souhait, on y revient toujours rien que pour le gameplay, les bruitages et la musique, même pour 5 minutes. Tellement addictif, ce qui en fait un Grand Jeu Vidéo !

Je ne peux que vous conseiller de le tester, il s'agit d'un de mes jeux favoris sur CPC, ordinateur que je ne possédais pas à l'époque mais que je squattais chez mes amis d'enfance après une bonne partie de foot et une rasade de Banga à l'orange !

J'ai la courroie de mon lecteur D7 qui couiiine, et le quickshot qui gratouille... je m'en vais me faire une autre partie, moi !

Ciao les Amis(Gaga)

Commentaires

Remo
Remo a écrit le 08/04/2021 à 11:37:00.

Un test de très grande qualité pour un titre culte qui figure dans mon top 5 de la machine. Je l'ai tellement poncé celui là! GG Leo!!!

répondre à Remo