SHADOW DANCER (1989) SEGA | Retrogaming by Pixel-maniac.com
SHADOW DANCER (1989) SEGA
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager sur wa

SHADOW DANCER (1989) SEGA

Avec SHADOW DANCER, SEGA nous présente un excellent dérivé de SHINOBI sur Borne d'Arcade !!! Incarnez HAYATE l'immaculé qui sort ses nunchaks et ses katanas en compagnie de son fidèle ami afin de venir à bout de méchants terroristes New Yorkais !!! Banzaï !!!!


SHADOW DANCER (1989) SEGA
Brûlant cet écran Titre...
Brûlant cet écran Titre...

Pour mon premier test Arcade, je m'attaque à un mastodonte, une licence qui me tient à cœur, et pour laquelle je me suis déjà essayé sur une version portable dans l'un de mes précédents tests (suivez moi du regard...).

Sorti en 1989 au Japon, SHADOW DANCER, est la seule véritable suite de SHINOBI sorti quelques années plus tôt dans les salles d'arcades. Le jeu a été développé sur la même plateforme, à savoir la carte SYSTEM 18 de SEGA. Avec un gameplay similaire à son aîné, à quelques détails près, nous y reviendrons un peu plus loin (j'adore faire durer le suspense... :) ... Hit en puissance qui vous donnera du fil à retordre et par la même occasion, vous siphonnera le portefeuille de vos jolies pièces de 5 et 10 balles - Grâce à MAME, on peut jouer aujourd'hui à l'œil avec les crédits infinis. Merci à lui pour les économies réalisées...

Vous incarnez HAYATE, le fils de JOE MUSASHI, et l'action se déroule plusieurs années plus tard après le premier opus.

Votre objectif sera de combattre l'organisation terroriste connue sous le nom d’ASIAN DAWN, qui essaye de mettre en échec une mission spatiale de la toute première importance en menaçant de faire exploser la navette spatiale OLYMPIA.

Et afin de ne pas vous rendre la tâche facile, les terroristes ont décidé de placer des bombes dans tous les niveaux, que vous devrez impérativement désamorcer avant le temps imparti, pour évoluer vers la prochaine étape de votre mission.

Pour cela, vous serez accompagné et épaulé par votre fidèle ami, un chien blanc au doux nom de YAMATO, qui vous aidera dans les moments les plus critiques. Vous aurez également à votre disposition dans votre attirail un katana et des shurikens afin de venir à bout des méchants se dressant devant vous. Et grâce à la MAGIE NINJITSU, vous pourrez anéantir tous les méchants à l'écran en un seul clic, dans les situations les plus extrêmes. En effet, cette option montre HAYATE en gros plan cinématographique implorant la force surnaturelle ninjutsu, annihilant tout sur son passage.

Jeux d'action/plate-forme au scrolling horizontal, vous allez évoluer au travers de 4 niveaux chacun découpés de 3 chapitres et un boss (sauf le premier niveau qui ne compte que 2 chapitres), soit un total de 11 stages :

  • un aéroport
  • une décharge
  • une grotte
  • une base finale au pied de la navette spatiale

Si tout commence dans un aéroport, vous allez traverser tout un tas d'environnements bien différents: casse automobile, usine désaffectée, cascades, égouts, bases secrètes ou train. Les plus passionnés reconnaîtront certains décors présents dans l'opus " Revenge of The Shinobi " sorti sur MegaDrive, telle que les cascades ou la casse auto.

Dans votre quête, vous accèderez à plusieurs niveaux bonus similaires au premier opus. Vous devrez éliminer des ninjas qui descendent d'étage en étage d'un bâtiment sur 3 niveaux en leur balançant un maximum de shurikens dans la tronche. Si vous les avez tous éliminé avant qu'ils ne vous aient atteint, vous serez alors crédités d'un 1up bien mérité.

Les boss de fin de stages restent dans l'état d'esprit de Shinobi (au moins pour les 2 premiers) avec :

  • un Samouraï Géant (ici rien de bien méchant)
  • une Locomotive (oui oui vous avez lu, pourquoi pas)
  • une demoiselle en string (oui oui encore vous lisez bien, commande exprès pour REMO)
  • une autre gonzesse, moins sexy et bien plus sadique (armée d'un cure dent gigantesque)

Outre un gameplay inédit, la différence majeure est une refonte graphique par rapport à son prédécesseur, avec un level design extrêmement bien orchestré. Notons également un Add-on de taille, celui de son fidèle compagnon qui l'épaulera tout au long de son périple en neutralisant certains ennemis à l'écran, permettant d'ouvrir le chemin à son maître.

Le personnage principal a également subi une refonte complète et porte maintenant un costume blanc arctique, encore plus blanc que blanc (pub pour OMO...soit dit en passant) aussi immaculé que celui du personnage de REVENGE OF SHINOBI. SEGA a décidé une refonte totale du costume de notre bon vieux ninja en le remodelant totalement. Dans un magnifique costume blanc de justicier avec masque et tout l'apparat, il sera bien évidemment accompagné d'un chien loup tout blanc également. Totalement original dans son principe (mais nous y reviendrons), c'est donc avec ce nouvel élément de Gameplay que maître SEGA a su garder la formule qui a fait le succès de Shinobi, tout en y apportant son lot de nouveautés.

Bien que SHADOW DANCER soit considéré comme régressif par rapport aux progrès réalisés par la sortie THE REVENGE OF SHINOBI sur MEGADRIVE, le titre propose toujours l’intensité de son prédécesseur en arcade et reste une très belle suite.

Précisons que la version MEGADRIVE a été complètement dénaturée par rapport à l’original arcade au point de vue level design et du gameplay. Les graphismes et le sons ont complétement changé un peu à l'instar de la conversion TOKI sur le même support (ce que je trouve très dommage, même si ces versions modifiées à l'extrême restent de bonnes versions). Les « vraies » conversions originales et portages de SHADOW DANCER ont principalement été diffusé en Europe sur micro 16 bits et sur master system. La version SEGA MASTER SYSTEM n’est sortie que dans les territoires PAL et au Brésil, et le héros a été renommé TAKASHI. Bien que la conversion 8 bits n'a rien a envier à l'original avec des graphismes admirablement bien produits avec des sprites gigantesques,, le soft n'arrive pas à suivre techniquement pour le système 8 bits, le jeu devenant malheureusement très vite injouable.

A noter que les versions ATARI ST et AMIGA s'en sortent haut la main, avec des graphismes très proches de l'original. Développé et Edité par US GOLD (le roi de la conversion de jeu d'arcade SEGA sur ordinateur, à qui l'on doit également les STRIDER, FORGOTTEN WORLD, ou OUTRUN), nous pouvions redouter le massacre. Il n'en fut rien pour notre plus grand bonheur. L'éditeur UK nous créditera également de jeux originaux avant-gardistes et innovants d'excellente qualité tels que VAXINE (en ces temps de COVID, il fallait l'énoncer celui là !!!) ou ITALY 90 (que de souvenirs). Cependant, comme cité plus haut, certaines conversions effectuées par la firme seront à jeter aux oubliettes, tel que STREET FIGHTER 2 sur Amiga ou ST. Ce dernier est vraiment à oublier et n'honore pas la version arcade comme l'a fait la version SNES.


Un peu d'histoire...

SHADOW DANCER (1989) SEGA
The Final Fight
The Final Fight

HAYATE MUSASHI (en japonais : 疾風・ムサシ) est le fils du légendaire JOE MUSASHI et le protagoniste de SHADOW DANCER : The Secret of Shinobi.

C'est en hiver 1977, dans la province d'Iga au Japon, que Joe Musashi et sa femme Naoko (ナオコ) ont emmené leur jeune fils Hayate pour fuir le village d'Oboro car ils étaient poursuivis par des assaillants inconnus.

Afin de donner à sa famille la possibilité de vivre une vie meilleure, JOE a envoyé HAYATE et sa mère sur un petit radeau alors qu'il combattait le groupe de ninja qui les a attaqués. Malheureusement, lorsque Joe et sa famille ont atteint la petite embarcation, ils ont découvert qu'elle ne pouvait accueillir que deux personnes et, le cœur lourd, Joe a envoyé sa femme et son fils, ainsi que leur chien Yamato (大和), en sécurité alors qu'il engageait leur poursuivants au combat. Ce sera la dernière fois que Hayate verra le visage de son père (tristesse).

Au printemps 1978 et dans un port de Brooklyn couvert de brume, Dick C. Kato a trouvé Naoko et Hayate au milieu de son jogging matinal. Le petit garçon est ainsi adopté par l'instructeur de dojo nippo-américain alors que sa mère les abandonnait, sachant Hayate et Yamato en sécurité. Alors que Kato inspectait l'enfant, il trouva un shuriken dans les petites mains de Hayate.

Surpris d'avoir trouvé un artefact ninja, il soupçonne que l'enfant pouvait en fait être un jeune ninja. Kato a pris Hayate et Yamato et a élevé le garçon d'un an comme son propre fils.

À l'été 1997, Hayate, qui s'était entraîné avec Kato depuis son enfance, est devenu un artiste martial incroyablement talentueux. Parce que les ninja connaissent naturellement non seulement les méthodes mystiques du ninjutsu, mais aussi tous les arts martiaux, Kato s'émerveille des prouesses de Hayate et se demande vraiment s'il est un véritable enfant de shinobi.

Alors qu'ils vivaient en paix, un mystérieux groupe terroriste a massacré d'innombrables innocents dans la ville. Certains de ses membres étaient des ninjas, et la peur et la terreur des citoyens se sont intensifiées. Un jour, quand Hayate est revenu de l'entraînement, il découvre son père adoptif gravement blessé. Celui ci a été attaqué par le groupe mystérieux. Kato, l'homme qui l'a élevé comme son fils, était décédé.

Avec une rage féroce, et malgré son chagrin, Hayate se saisit de son ninjatō, qui était un souvenir de son vrai père. C'est alors que le sang dormant du ninja Oboro de Hayate s'éveilla. Hayate décide de partir à la recherche du groupe terroriste pour venger son père adoptif, avec Yamato à ses côtés.

HAYATE est devenu un jeune homme bon avec un esprit bienveillant. Il est devenu un homme solide qui porte une armure de ninja blanche, une chemise en cotte de mailles rouge sans manche et une culotte de grand mère comme REMO (non je plaisante lol).

Bien évidemment, il n'affectionne pas du tout les culottes de grand-mère car il est allergique aux Lemmings (pas comme notre REMO qui les affectionnent lui) cf Test Lemmings sur votre site retro préféré !!! Il enfile un shinobi kabuto sur sa tête et un masque en tissu sur le bas du visage pour cacher son identité (ou les prémices du COVID 19 qu'il a anticipé un peu tôt). Il porte une épée, sorte de katana, qui pourrait être le légendaire Oborozuki du clan Oboro.

Hayate élimine la bande de terroristes jusqu'au dernier et jusqu'à la rencontre finale avec le monstrueux chef d'Union Lizard, le mutant qui a tué Kato. Avec la rage brûlante, Hayate concentre toutes ses compétences sur la destruction de cet ennemi monstrueux jusqu'à ce que la bataille soit enfin terminée.

Alors qu'il s'arrête pour regarder la Statue de la Liberté avec son ami fidèle Yamato, Hayate part pour affronter son destin de ninja.

Hayate, est comme son père, un homme de devoir et d'honneur. Bien qu'il n'ait jamais connu son vrai père, il est plus qu'heureux de prendre sa lame pour le combat. Il aime également son père adoptif et son mentor de tout son cœur et a été dévasté lorsque Union Lizard s'est attaqué à lui. Avec son compagnon canin, Hayate affronte alors son destin de ninja solitaire.


Très Shadow ce Danseur...

SHADOW DANCER (1989) SEGA
The Ninjitsu Magic Power
The Ninjitsu Magic Power

Le personnage évolue dans le jeu selon un scrolling horizontal de gauche à droite. Il peut sauter, s'accroupir pour éviter des tirs, lancer des shuriken et dégainer son sabre pour des combats rapprochés.

Il pourra également évoluer sur 2 plans grâce à son saut périlleux, un salto arrière lui permettant d'atteindre des plateformes hautes ou basses, et d'éviter l'attaque de certains ennemis dans certaines positions délicates.

Ce qui distingue le plus ce Shadow Dancer des autres Shinobi est l'utilisation d'un chien de combat. Il vous suivra partout et il vous suffira de faire Bas + le bouton d'Action pour l'envoyer sur un adversaire. Particulièrement utile pour débusquer un ennemi planqué derrière une caisse ou se protégeant derrière ses boucliers, il faudra toutefois tuer votre opposant rapidement sinon votre chien recevra un coup et sera blessé pendant quelques secondes (et donc inutilisable). Offrant un véritable aspect stratégique, le gameplay se trouve enrichi d'une bien belle manière.

Hayate dispose d'un pouvoir spécial activé par un deuxième bouton d'action, qui permet de tuer tous les adversaires présents à l'écran.

Sorti la même année que Revenge of Shinobi sur MegaDrive, Shadow Dancer se veut en arcade la véritable suite de Shinobi sorti en 1987. Développé sur System 18, ce fût une véritable claque graphique et le fossé le séparant de son aîné est impressionnant. Même aujourd'hui, Shadow Dancer ne fait pas tâche.

Comme précisé plus haut, chose étonnante, et dont je n'ai aucune explication à vous apporter, cet opus arcade ne sera décliné que sur Master System et sur tous les supports informatiques de l'époque (Atari ST, Amiga, etc..). La version MegaDrive de Shadow Dancer étant totalement différente.

Les shurikens lancés sont infinis et si un ennemi se rapproche trop c'est à coup de sabre que vous le pourfendrez. Pour augmenter la puissance de vos projectiles, il suffira de désactiver les bombes posées par les terroristes, conférant à vos shurikens une puissance accrue. Par contre un coup reçu sera fatal (pas de jauge d'énergie) et une mort vous ramène au début du niveau, perdant vos power up et ne faisant plus réapparaître les bombes salvatrices. En clair vaut mieux réussir du premier coup le niveau. Dur dur...

Car même si le jeu vous permet l'utilisation de pouvoirs visuellement très sympas (avec notre héros l'invoquant d'une belle voix) tuant tous les ennemis de l'écran, les méchants ne se laisseront pas faire, notamment les ninjas. On est véritablement devant un jeu difficile qui vous demandera un véritable investissement (à coup de 10 balles virtuels, merci encore MAME) la première fois pour en voir le bout... Il faut apprendre la structure des niveaux par coeur et l'emplacement des ennemis pour espérer admirer la fin. En mode Die and Retry, Obiwan Shinobi, vous êtes mon seul espoir,

Graphiquement Shadow Dancer assure le spectacle. Sprites énormes et très détaillés, animation fluide, décors fouillés et pouvoirs du plus bel effet. Si on ajoute à cela notre chien loup particulièrement travaillé, on obtient un des plus beaux Shinobi. L'écart graphique avec le premier est énorme, et lorsqu'on le compare avec les titres sortis la même année (1989), on ne peut que s'agenouiller devant le travail accompli par la TEAM AM7 de SEGA.

Les mélodies sont excellentes, et restent dans l'ambiance SHINOBI, avec cette touche moderne. Avec des Bruitages de qualité grâce à de très belles voix digitalisées qui ponctuent également les pouvoirs (avec notre perso qui apparaît en gros plan) et le chien qui aboie, grogne ou pleure (Brigitte calme toi)

Alors pourquoi le peu de succès rencontré par cet épisode ? Je pense qu'il s'agit principalement de " l'univers " si particulier qui le différencie. Loin des niveaux asiatiques et des ennemis " fantastiques médiévaux ", Shadow Dancer fait peut être trop " sérieux " ou trop moderne en offrant des ennemis plus contemporains ou réalistes. Et l'utilisation du chien ne plaît peut être pas à tout le monde. Moi j'adore. Pour ceux qui se seront essayés à la conversion Master System, vous aurez remarqué que sur la 8-bit le chien a disparu (il n'apparaît que si vous lancez une attaque) et certains niveaux ont été supprimés. Il reste toutefois très impressionnant pour de la Master System (surtout au moment des pouvoirs).

SHADOW DANCER (1989) SEGA

Shadow Dancer Arcade est la suite logique de SHINOBI avec ce côté atypique mais terriblement accrocheur. Si la difficulté ne vous fait pas peur, lancez-vous dans l'aventure, car l'âme de SHINOBI coule dans ses circuits... et que l'idée de sauver la planète avec son compagnon préféré mérite de s'y attarder !!!

Je ne peux que vous conseiller ce titre, que j'ai rincé sur arcade, puis en version ATARI ST (édité par US GOLD). Autant vous dire qu'il s'agit d'un de mes titres préférés. Un nouveau titre que je qualifierai d'addictif, qui reste la marque de fabrique de tous mes tests. On y revient encore et encore...

Alors, préparez vos SHURIKENS, et lancez vous dans l'aventure...

J'ai la souris qui gratte, je m'en vais balancer quelques shurikens complémentaires en pleines faces de ces vilains, nom d'un canard tout blanc.

A ciao les Amis(gaga) !!!!!!

Suggestion

Bubble Bobble

Avis

On a aimé:
  • Graphiquement Superbe
  • Mélodies somptueuses
  • Les bonus stages géniaux
  • la nouveauté : le chien loup
  • les pouvoirs impressionnants
  • un épisode unique et orignal
On a moins aimé:
  • Difficulté élevée (j'ai craqué mon porte monnaie à l'époque)
  • Version Mégadrive ne respectant pas la version originale
Note 90/100

Aucune vidéo attachée à l'article: Créez une vidéo?

SHADOW DANCER (1989) SEGASHADOW DANCER (1989) SEGA
SHADOW DANCER (1989) SEGASHADOW DANCER (1989) SEGA

Portages et Autres versions

aucun portage chargé

Screenshots (19)

Toutes les images/vidéos proposées sont issues de captures réalisées en jeu par nos soins
Leonardo7up
Auteur - Leonardo7up -

Je suis retrogamer dans l'âme...je joue principalement via emulateurs sur pc. N'empêche, je suis proprietaire d'une douzaine d'Atari ST/E/F, d'un Amiga 500, 600, CPC 464 & 6128, C64...et bien entendu de dizaines de consoles (pour ne pas dire une centaine) allant aux 8bits jusqu'aux actuelles. Je ne compte plus les jeux ni accessoires. Ma manette préférée est la SPEEDKING de KONIX. Je suis acheteur compulsifs sur le net au grand dam de ma compagne...mais je me soigne.

Publié le 22/12/2021 | Catégorie Test | Version Arcade

Dernière modif le 2022-01-14 16:24:50(Dernière modif il y a plus d'un mois par Remo)
Vu 210 fois - 24h :
- 7 derniers jours: 6 (-3)
- 30 derniers jours: 24
- 3 derniers mois: 68
- 1 an: 210
- année précédente :

-- Dans la catégorie: Test --

Castlevania Symphony of the Night
Castlevania Symphony of the Night
Super Mario Allstars
Super Mario Allstars
Outlaws
Outlaws
NIGHTS Into Dreams
NIGHTS Into Dreams
ActRaiser
ActRaiser
F ZERO X
F ZERO X
Super Mario Bros 2
Super Mario Bros 2
Alone in the Dark
Alone in the Dark
Speed Ball 2 Brutal Deluxe
Speed Ball 2 Brutal Deluxe
Xenon
Xenon
Gunstar Heroes
Gunstar Heroes
Banjo Kazooie
Banjo Kazooie
CADASH Action-RPG Arcade
CADASH Action-RPG Arcade
Super Mario Land
Super Mario Land
Final Fight
Final Fight
Micro Machines
Micro Machines
Tintin le temple du soleil
Tintin le temple du soleil
Earthworm Jim 2
Earthworm Jim 2
Adventures of Batman and Robin
Adventures of Batman and Robin
Super Mario Kart
Super Mario Kart
Target Renegade (Renegade 2)
Target Renegade (Renegade 2)
NARC (1988)
NARC (1988)
RICK DANGEROUS 2 et demi (CORE DESIGN)
RICK DANGEROUS 2 et demi (CORE DESIGN)
Duke Nukem Forever
Duke Nukem Forever
Super Metroid
Super Metroid
METAL SLUG X
METAL SLUG X
Golden Axe II
Golden Axe II
Prince of Persia
Prince of Persia
Lode Runner
Lode Runner
Robocop
Robocop
Dune II Battle for Arrakis
Dune II Battle for Arrakis
Duke Nukem
Duke Nukem
Terminator 2
Terminator 2
Donkey Kong Country
Donkey Kong Country
DUNE le jeu
DUNE le jeu
The Lost Vikings
The Lost Vikings
Resident Evil
Resident Evil
Super Ghouls n Ghosts
Super Ghouls n Ghosts
Super Mario World 2
Super Mario World 2
Dig Dug Arcade
Dig Dug Arcade
SONIC THE HEDGEHOG (1991) SEGA
SONIC THE HEDGEHOG (1991) SEGA
Lemmings (1991) PSYGNOSIS
Lemmings (1991) PSYGNOSIS
TOTAL RECALL (1990) OCEAN
TOTAL RECALL (1990) OCEAN
Ultima I-The First Age of Darkness
Ultima I-The First Age of Darkness
Mystery House
Mystery House
GOLDEN AXE (SEGA) 1991
GOLDEN AXE (SEGA) 1991
Les chevaliers de Baphomet
Les chevaliers de Baphomet
Baldurs Gate
Baldurs Gate
Microsoft Decathlon
Microsoft Decathlon
Desperado
Desperado
Beneath a Steel Sky
Beneath a Steel Sky
QUACKSHOT
QUACKSHOT
Tomb Raider
Tomb Raider
Half-Life
Half-Life
Manhattan 95
Manhattan 95
Tintin au Tibet
Tintin au Tibet
Flashback The quest for identity
Flashback The quest for identity
Earthworm Jim
Earthworm Jim
Batman return of the Joker
Batman return of the Joker
Spy Hunter Arcade (1983)
Spy Hunter Arcade (1983)
GG Shinobi II - The Silent Fury
GG Shinobi II - The Silent Fury
Batman Gameboy
Batman Gameboy
Gryzor
Gryzor
Super Star Wars
Super Star Wars
Bushido Blade jeu de combat en 3D sur PlayStation
Bushido Blade jeu de combat en 3D sur PlayStation
XENON II Megablast (1990) Image Works
XENON II Megablast (1990) Image Works
Lotus Esprit Turbo Challenge (1990) Gremlin
Lotus Esprit Turbo Challenge (1990) Gremlin
PROHIBITION (1987) Infogrames
PROHIBITION (1987) Infogrames
Rick Dangerous II
Rick Dangerous II
Les Goonies
Les Goonies
Diablo II
Diablo II
Mr Nutz (1993) Océan
Mr Nutz (1993) Océan
Rick Dangerous
Rick Dangerous
Diablo JDR-action épique
Diablo JDR-action épique
Super Castlevania IV
Super Castlevania IV
Les aventures de Moktar
Les aventures de Moktar
Rainbow Islands
Rainbow Islands
CONAN (1984) Datasoft
CONAN (1984) Datasoft
Teenage Mutant Ninja Turtles
Teenage Mutant Ninja Turtles
Another World
Another World
Castle of illusion Starring Mickey Mouse
Castle of illusion Starring Mickey Mouse
Le mystère XIII
Le mystère XIII
Mystic Defender
Mystic Defender
Toki le tarzan du jeu video
Toki le tarzan du jeu video
Bubsy (Accolade 1993)
Bubsy (Accolade 1993)
Wizards and Warriors X  Fortress of Fear
Wizards and Warriors X Fortress of Fear
PC KID - coup de boule au paléolithique
PC KID - coup de boule au paléolithique
Battletoads
Battletoads
GODS (1991) Renegade
GODS (1991) Renegade
Mad Dog McCree
Mad Dog McCree
Bubble Bobble
Bubble Bobble
Indiana Jones Greatest Adventures
Indiana Jones Greatest Adventures
Batman 1986 sur Amstrad CPC
Batman 1986 sur Amstrad CPC
Streets of rage hommage à SEGA
Streets of rage hommage à SEGA
I LOVE SKWEEK
I LOVE SKWEEK
Super Mario 64
Super Mario 64

FAQ

SHADOW DANCER (1989) SEGA

Commentaires

Basic Syntax avec Markdown

Remo
Remo a écrit le 08/02/2022 à 20:14:00.

Il donne envie ce petit Shinobi des familles, je le trouve très propre graphiquement!


répondre